En ouverture de la 29ème journée de Ligue 1, l’OGC Nice a été tenu en échec sur sa pelouse par le Stade Malherbe de Caen (2-2). Les Normands ont même mené 2-0 après des buts de Santini et Karamoh, avant que Balotelli et Donis ne préservent l’essentiel. Un coup d’arrêt pour les Aiglons dans la lutte pour le titre ? La suite du week-end le dira…

L’avan-match : Nice peut encore être champion
Dans l’ombre de Monaco et Paris, c’est l’équipe surprise du championnat. Les joueurs, dirigeants et supporters croient au titre pour cela il faudra un faux pas de Monaco et Paris avant la fin de saison, cela peut se produire, les Aiglons sont chanceux cette année. Nice mérite d’être champion de France ! Mais Pourquoi ?

Parce qu’une ville est derrière son équipe
C’est l’équipe surprise de ce championnat de France, au début de saison les spécialistes affirmaient que Nice restera leader un certain moment et s’écroulerait dans le TOP 10 du classement par la suite. Mais il faut constater, à l’aube de cette 29ème journée de Ligue 1, Nice est toujours présent. Presque assuré de terminer sur le podium, sauf si une météorite vient s’écraser sur le Parc des sports Charles-Ehrmann (centre d’entraînement de l’OGC Nice), les Aiglons veulent accrocher une place directe pour la Ligue des Champions. L’objectif est rempli pour le président, qui, comme les supporters rêvent d’une chose maintenant, une seule, une parade avec l’hexagone, le trophée de la Ligue 1, sur la place Masséna en Mai prochain. Une ville est derrière son équipe, il faudra remplir le stade souvent déserté depuis le début de saison, le transformer en chaudron, dans cette phase finale du championnat pour prendre obligatoirement les 15 points à domicile. À l’extérieur la tâche sera compliquée, sur les quatre dernières journées, Nice recevra Paris avant de se déplacer deux fois, à Marseille et Lyon. Calendrier parfait pour réaliser l’exploit du football français…

Parce que on veut notre Leicester français
Oui, on veut aussi rêver en France, on veut voir le petit manger les gros. Un miracle peut se produire lors de la 38ème journée de championnat. L’OGC Nice possède un calendrier très compliqué jusqu’à la fin de la saison, mais les Niçois sont capables de soulever des montagnes cette année. Un peu comme le Leicester de Claudio Ranieri, l’année dernière en Premier League. Pour observer des ressemblances entre Nice et Leicester, il suffit de se pencher sur les bancs de touche. Un succès qui s’expliquent par le génie tactique des entraîneurs. Deux techniciens capables de très bien faire jouer les équipes qu’ils entraînent. Cette saison, les Aiglons sont agréables à voir jouer, une seule erreur à ne pas reproduire après le titre pour Nice, la saison d’après de Leicester.

Parce que Nice s’accroche
Nice est toujours là, ce soir, les Aiglons ont l’occasion de revenir provisoirement à égalité de points avec l’AS Monaco en tête de la Ligue 1, à condition de l’emporter le match face à Caen. Depuis plusieurs mois, Nice n’est plus leader de la Ligue 1, mais les Niçois sont présents derrière les deux gros du championnat et peuvent maintenant rêver de surprendre Paris et Monaco, dans le dernier virage. Après l’élimination et la débâcle du PSG au Camp Nou, Paris va devoir rebondir en Ligue 1, cela sera très difficile, Nice doit en profiter pour enfoncer l’ogre parisien. S’ils y arrivent, restera un objectif dans la ligne de mire des Niçois…Monaco.

Parce que Nice veut devenir le patron de la Côte d’Azur
Balotelli, Cardinale & Co veulent marquer l’histoire du club. Une victoire dans le championnat de France permettrait aux Niçois de prendre le contrôle du ballon rond sur la Côte d’Azur. Nice ne veut pas laisser le plaisir de gagner le championnat à son ennemi, l’AS Monaco. Une rivalité qui vient nourrir le charme de la Ligue 1 cette année, à quelques kilomètres, deux équipes luttent pour le titre. Le match face à Caen, ce soir, peut permettre à l’OGC Nice de mettre la pression sur l’AS Monaco qui aura sûrement la tête au match de Ligue des Champions face à City et laissera peut-être des points demain contre l’équipe en forme depuis début janvier, les Girondins de Bordeaux. La suprématie de la Côte d’Azur est en jeu, un supporter de Nice vous sortira toujours l’excuse qu’il n’y a personne au Louis II, un fan de l’AS Monaco revendiquera la finale de la Ligue des Champions. Pour savoir qui sera le vrai patron de la Côte d’Azur ? Réponse le samedi 20 mai 2017.

Une défaite ce soir, face à Caen, vous pouvez oublier et supprimer cet article…

Les équipes probables
Nice : Cardinale – Souquet, Baysse, Dante, Dalbert – Seri, Obbadi, Walter – Eysseric, Balotelli, Cyprien
Caen : Vercoutre – Guilbert, Da Silva, Yahia, Ben Youssef, Bessat – Adéoti, Féret, Karamoh – Rodelin, Santini

NICOLAS PELLETIER