Football - Ligue 1

Montpellier, sans stresser

Montpellier, sans stresser

Pas de phrase choc de Louis Nicollin cette fois. Si le président héraultais avait clamé qu'il voulait "dégonfler quelques têtes" avant le coup d'envoi de la saison la semaine passée, il s'est cette fois bien gardé de tout commentaire avant le déplacement de son équipe à Lorient ce samedi. Peut-être ne souhaite-il mettre pas plus de pression à ses joueurs, attendus au tournant après leur titre de champion. Le match nul concédé contre Toulouse (1-1) vendredi dernier à la Mosson pour le premier match de la saison en championnat a confirmé ce qui avait été entrevu au Trophée des champions, de l'autre côté de l'Atlantique, devant Lyon : le MHSC n'est pas encore tout à faire prêt. Pour autant, René Girard ne veut pas s'alarmer. "Comme l'an passé on avait fait nul à domicile face à Toulouse, on est dans les temps et on ne va pas s'inquiéter outre mesure", a déclaré le technicien en conférence de presse, se permettant même de jouet la carte de l'humour. "Nous avons encore une marge de progression. Il nous reste 43 points à prendre pour le maintien."

Pas sûr toutefois qu'il a vraiment dû sourire au moment de composer son groupe pour le déplacement à Lorient. Anthony Mounier et Younès Belhanda, déjà forfait la semaine passée, manquent encore à l'appel sur blessure. Marco Estrada et Jamel Saihi sont quant à eux suspendus. Soit quatre titulaires en puissance qui manquent à l'appel. Ajoutez à cela l'adaptation encore en cours d'Emanuel Herrera, le remplaçant d'Olivier Giroud en attaque, et vous obtenez une équipe encre en rodage. Girard en a profité pour prendre la défense de son attaquant, peu en vue à la Mosson contre le TFC après une préparation pourtant encourageante. "C'est toujours compliqué pour un nouveau joueur, surtout pour un étranger, de trouver le plein régime, a-t-il expliqué concernant Herrera. C'est un poste difficile pour lequel le collectif doit se mettre au diapason. Inversement, il doit trouver ses repères dans le système. C'est bien trop tôt pour savoir s'il faut changer ou rester comme ça. D'autant que je suis patient avec les nouveaux joueurs."

L'Argentin serait toutefois bien inspiré de débloquer son compteur en Ligue 1 dans le Morbilhan, sur une pelouse du Moustoir qui ne réussit pas vraiment aux Héraultais. En cinq rencontres en L1 à Lorient, Montpellier ne jamais imposé. Il faut remonter à la saison 2004-2005, quand les deux équipes étaient en L2, pour retrouver la trace de l'unique succès montpelliérain chez les Merlus (1-2) en neuf rencontre. "Lorient est une équipe toujours très difficile à manier en début de saison", a expliqué Girard, méfiant, surtout à l'idée de joueur sur une pelouse synthétique. Plutôt en confiance après leur nul à Paris (2-2) pour débuter, et ce malgré la perte de Bruno Ecuele-Manga, leur capitaine, absent six mois sur blessure suite à un choc avec Zlatan Ibrahimovic, les Merlus attendent le champion de France de pied ferme. "On peut battre n'importe qui chez nous, a prévenu Jérémie Aliadière sur le site de la FIFA. Je ne dis pas qu'on se voit déjà vainqueur, car on sait que ce sera un match très dur, mais il faut être confiant."




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport