Descendu en National en 2012, le FC Metz est remonté en deux saisons en Ligue 1 avec en point d’orgue le titre en Ligue 2 la saison dernière. Les Messins vont-ils poursuivre sur cette lancée et pérenniser le club dans l’élite ?

Deux montées successives et revoilà le FC Metz en Ligue 1. Oublié donc le cauchemar de la saison 2011-2012 qui avait vu finir le club à la 18e place de la Ligue 2 et descendre pour la première fois de son histoire en National. Porté par leur public et après la restructuration du club dès la saison 2012 qui a vu Albert Cartier reprendre les rênes de l’équipe, les Messins ont concrétisé leur retour par un titre en Ligue 2, avec plus de 10 points d’avance sur leur premier poursuivant : le RC Lens. Comme si le club était descendu pour mieux remonter par la suite. Un nouvel envol qui doit maintenant se concrétiser dans l’élite du football hexagonal.

Bernard Serin, le président du club, a clairement fixé l’objectif de cette nouvelle saison pour le FC Metz : Nous voulons nous inscrire durablement en Ligue 1. Même s’il sait que la lutte sera serrée pour le maintien, le président du club depuis 2009, espère que les siens seront à la hauteur : Avec le niveau actuel et ces clubs qui se sont installés au sommet avec des budgets énormes et des stars mondiales, on se fait tout petit et on essaie d’avoir comme ambition de se maintenir en souhaitant ne pas trop stresser. Pour cela, les Grenats pour s’appuyer sur un public passionné. Le club vient d’annoncer que la barre des 10 000 abonnés avait été passée pour le retour en Ligue 1, un record historique selon la direction du club. Dans un stade Saint-Symphorien rénové qui pourra accueillir 26 000 personnes, les Messins auront à cœur de briller sous les yeux de leurs supporters.

Pour enflammer le stade mais également les défenses adverses, le FC Metz pourra compter sur sa pépite : Yeni Ngbakoto. L’ailier droit de 23 ans a réalisé une très belle saison en Ligue 2 avec 14 réalisations et 6 passes décisives. Ce joueur incarne le renouveau du club puisqu’il était arrivé en 2012, alors que le club était en National, et a largement contribué au retour dans l’élite. S’il se maintient au même niveau cette saison, il pourrait faire oublier le probable départ de l’attaquant Diafra Sakho. Premiers éléments de réponse le 9 août avec un déplacement périlleux sur la pelouse du LOSC.

L’équipe type : Carrasso – Métanire, Marchal, Choplin, Bussmann – Rocchi, Kashi, Ngbakoto, Lejeune – Falcon, Sakho

Les transferts :

Arrivés : Ali Bamba (Strasbourg) (r.p.), Cheick Doukouré (Lorient), Juan
Falcon (Zamora), Alhassane Keita (Boulogne) (r.p.), David Oberhauser (UT Arad),
José Palomino (Argentinos Juniors), Jonathan Rivierez (Le Havre).

Départs : Yves Angani (f.c.), Thibaut Bourgeois (CA Bastia) (f.c.), Thomas
Didillon (FC Seraing) (p.), Eduardo (River), Nicolas Fauvergue (AC Ajaccio),
Alhassane Keita (FC Lierse), Luciano Teixeira (f.c.).