Lorient ne doit plus se cacher

Football / Ligue 1

Lorient ne doit plus se cacher
L’avis de la rédaction :

Comme nous l’a expliqué Christian Gourcuff, le FC Lorient tentera d’assurer son maintien le plus tôt possible cette saison. S’il est épargné par les blessures, le club breton aura de sérieux arguments à faire valoir d’autant que l’effectif est sensiblement le même (Diarra est parti, Traoré est arrivé). Par le jeu, comme toujours, les Merlus tenteront de se battre mais n’ont bien sûr pas les armes pour espérer jouer le haut de tableau. Lorient est une belle équipe de Ligue 1, capable de pratiquer un football très agréable à regarder. Le manque de moyens financiers est dommageable. Pourtant, avec des talents comme Ecuele-
Manga, Traoré ou Jouffre, le FC Lorient a de quoi espérer faire une bonne saison. Christian Gourcuff aura de toutes façons des solutions si cela tourne mal. Comme toujours ...

Lorient ne doit plus se cacher

Lundi 23 juillet 2012 - 9:59

Sport.fr fait le tour de France des clubs de Ligue 1 en vue de la reprise du championnat qui aura lieu le 10 août prochain. Cet été, le FC Lorient a évité la fuite annuelle de ses cerveaux. Habituellement pillé, Christian Gourcuff a pérennisé son effectif. Confronté à de grosses difficultés la saison passé, le club breton a pourtant des armes à faire valoir. A commencer par son jeu, considéré comme l’un des plus attrayants de France.

Retour sur la saison dernière :


La saison passé, le FC Lorient a frôlé la correctionnelle. Premier non-relégable lors de la dernière journée, le club breton ne doit son maintien parmi l’élite qu’à la faveur d’un petit point. Deuxième plus mauvaise attaque du championnat, les Merlus ont été confrontés à de nombreuses blessures, à commencer par celles de Julien Quercia ou Gilles Sunu. Christian Gourcuff n'a pas manqé pas de nous le rappeler. Avec un seul succès à l’extérieur hors de bases (au Parc des Princes lors de la 1ère journée), c’est véritablement sur ce point qu’il faudra s’améliorer d’autant que les Lorientais sont plutôt solides sur la pelouse synthétique du Moustoir.

Le point sur le recrutement :


Habitué à se faire piller chaque été, le FC Lorient a été épargné cette année. Seul Sigamary Diarra, peu utilisé par Christian Gourcuff, est parti. Au rayon des arrivées, cela ne se bouscule pas non plus. A l’heure actuelle, Alain Traoré est l’unique recrue des Merlus. Le Burkinabé est toutefois une recrue de poids et renforcera sérieusement l’entrejeu lorientais. Transféré il y a un an mais blessé quasiment toute la saison, Julien Quercia n’aura disputé que trois rencontres et peut presque être compté comme une recrue. Le plus gros coup du recrutement des Merlus est surement de ne pas avoir perdu Bruno Ecuele-Manga, le taulier de la défense, excellent et impressionnant de constance.

La préparation :


Pour le moment, Lorient n’est pas au mieux. En cinq rencontres, les Merlus ne sont parvenus à s’imposer qu’une seule fois, contre Vannes (2-1), modeste pensionnaire de National. Depuis, le club breton a enchaîné trois matches nuls et une défaite. Nantes (0-0), Brest (1-1) et Laval (2-2) étaient pourtant à sa portée alors que Rennes (0-1) a dû s’employer pour l’emporter. Avant la reprise de la Ligue 1, le 11 août contre le PSG, Lorient aura encore l’occasion de se tester contre le Nacional Madeira et les Girondins de Bordeaux.

Le joueur à suivre : Bruno Ecuele-Manga


Si on ne devait retenir qu’un joueur au FC Lorient, il s’agirait incontestablement de Bruno Ecuele-Manga. A 24 ans, l’international gabonais est déjà un taulier du club. Après deux saisons, le puissant défenseur central a déjà disputé 70 rencontres sous le maillot tango. Habile dans les airs et efficace en un-contre-un, l’ancien du SCO d’Angers a déjà tout d’un grand. L’humilité en plus. Au moment de son transfert à Lorient, de grands clubs s’intéressaient à lui, il avait finalement opté pour la sobriété et le travail.

Un mot sur l’entraîneur : Christian Gourcuff


En France, Christian Gourcuff ne possède pas une réputation à hauteur de son talent. A Lorient depuis une décennie, le Breton fait du très bon travail. Capable de sublimer son groupe, souvent pillé à l’intersaison, le père de Yohann, qui évolue à Lyon, est un adepte du beau jeu. Faite de mouvement et de passes courtes, sa philosophie est payante. Revenu parmi l’élite en 2006, Lorient doit son maintien en Ligue 1 chaque saison à son entraîneur. Avec plus d’ambitions, celui-ci serait d’ailleurs dans l’un des meilleurs clubs français.

L’équipe-type :


Audard - Baca, Bourillon, Ecuele-Manga, Mareque - Coutadeur, Romao, Traoré, Jouffre - Monnet-Paquet, Aliadière

Etienne Andurand

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live