Sylvain Ripoll est le nouvel entraîneur du FC Lorient. Il remplace Christian Gourcuff, en fin de contrat et dont il était l’adjoint depuis onze ans.

Ce n’est pas une surprise. Lorient a officialisé la nomination de Sylvain Ripoll en tant qu’entraîneur à compter de la saison prochaine. Ancien milieu de terrain du club entre 1995 et 2003, il était l’adjoint de Christian Gourcuff depuis onze saisons. Le technicien de 42 ans a notamment assuré un intérim convaincant lors de l’absence sur blessure de son ancien mentor en décembre, avec trois victoires en autant de matches de Championnat. De quoi pousser Loïc Féry à penser à lui pour la succession de Gourcuff, en fin de contrat et qui n’a pas voulu prolonger en raison de ses différends avec son président. Mais également de quoi tendre la relation jusqu’alors parfaite entre Gourcuff et son ambitieux adjoint.

Apprécié des joueurs et des dirigeants, Ripoll aura la lourde charge de faire oublier celui qui a participé à l’installation des Merlus dans l’élite. Il est imprégné des valeurs du FC Lorient, c’est un adepte du beau football, avec, en plus, une mentalité de battant, de gagneur, a souligné Loïc Féry concernant son nouvel entraîneur. C’est en outre un homme ouvert, humble et travailleur, à l’état d’esprit irréprochable. Au-delà de ses qualités techniques, j’ai pris en considération son sens du collectif et son aptitude à pérenniser une philosophie de jeu tout en apportant sa touche personnelle, son petit plus. En conclusion, cette nomination est à la fois une continuité dans l’identité du FCL et une évolution dans la gestion du relationnel.

Ripoll s’est dit déterminé à relever ce magnifique challenge pour construire une belle aventure, lui qui sera assisté de Patrick L’Hostis (entraîneur des gardiens de but) et Florian Simon (préparateur physique), ainsi qu’un adjoint possédant le DEPF dont l’arrivée n’est pas encore actée. Je me reconnais depuis de nombreuses années à travers ce club, la philosophie qui a été mise en place me correspond. J’ai envie de relever ce challenge pour amener le club encore plus loin. C’est un bel héritage et une nouvelle aventure qui commence. A nous d’être à la hauteur et de continuer sur la lancée. Il y a une réelle excitation et une grosse motivation, a ajouté le nouvel homme fort des Merlus, qui était capitaine du club pour son premier match en L1 en août 1998.