Lille, seul rival du PSG ?

Football / Ligue 1

Lille, seul rival du PSG ?
Photo TEAMSHOOT
L'avis de la rédaction

Lille s'annonce comme le rival du PSG le plus crédible, du moins sur le papier. Comme depuis désormais trois ans, le LOSC sera un des prétendants au podium. Voire plus ? Pour cela, il faudra voir comment les Dogues ont digéré le départ d'Eden Hazard. L'apport de Marvin Martin et de Salomon Kalou, appelés à prendre la suite du Belge dans le jeu, sera primordial pour les Nordistes. Il faudra également espérer que les envies de départ de Mathieu Debuchy et Aurélien Chedjou s'estompent avec le temps et surtout avant le début de la saison. Si tout est réuni, Lille, avec son jeu offensif et sa solidité défensive, pourrait bien titiller le PSG et l'empêcher de survoler seul en tête la L1.

Lille, seul rival du PSG ?

Lundi 6 août 2012 - 9:44

Sport.fr fait le tour de France des clubs de Ligue 1 en vue de la reprise du championnat qui aura lieu le 10 août prochain. Après la perte de son titre et sa 3e place de la saison passée, Lille s'annonce comme le concurrent numéro 1 du PSG, du moins sur le papier, et ce malgré le départ d'Eden Hazard et les envies d'ailleurs d'autres cadres.

Retour sur la saison dernière


Tenants du titre, les Lillois avaient annoncé qu'il leur serait difficile de conserver leur bien à la vue du recrutement du PSG. Une façon de s'enlever toute pression. Cela aurait pu fonctionner si Montpellier n'avait pas décidé de jouer les trouble-fêtes, et surtout si Lille avait réussi son début de saison (un nul et une défaite lors des 2 premières journées), et su saisir les occasions qui leur ont été offerts de refaire leur retard sur le duo de tête. Finalement, les Dogues ont passé leur championnat à rester à l'affût d'un faux-pas du MHSC et du PSG. Portés par un Eden Hazard au sommet de sa forme et auteur de sa meilleure saison chez les pros (20 buts, 15 passes décisives), les joueurs de Rudi Garcia sont restés ainsi accrochés à la 3e place de la 11e journée... jusqu'à la fin de la saison. Déception également au niveau des Coupes, avec une élimination sans gloire dès la phase de groupes en Ligue des champions, en 1/8e de finale de la Coupe de la Ligue (par Valenciennes) et en 1/4de la Coupe de France (par Lyon), compétition dont Lille était le tenant du titre.

Le point sur le recrutement


Il était attendu et redouté : le départ d'Eden Hazard pour Chelsea risque de laisser un grand vide au LOSC, tant le Belge s'était imposé comme le métronome du jeu lillois depuis trois saisons. Les départs d'Ireneusz Jelen (fin de contrat) et Mauro Cetto et Joe Cole (de retour de prêt), ne devraient pas avoir de grandes conséquences par contre. Pour remplacer Hazard, les Dogues ont décidé de recruter deux joueurs (preuve de son importance) : un meneur de jeu, et un ailier polyvalent. Courtisé depuis un an, Martin Martin a débarqué de Sochaux pour remplir le premier rôle. Pour le second, les Nordistes ont réalisé un joli coup, sur le papier, en attirant Salomon Kalou, en fin de contrat à Chelsea. L'Ivoirien, remplaçant de luxe chez les Blues, sera l'une des attractions de la L1 logiquement. En fin de contrat à Brest, Steeve Elana sera la doublure de luxe de Mickaël Landreau dans les buts. Enfin, Lille a pris deux paris sur l'avenir, avec les recrutements du milieu offensif belgo-grec Viktor Klonaridis et de Djibril Sidibé, latéral droit international Espoirs français. L'arrivée de ce dernier doit servir à préparer la succession de Mathieu Debuchy, qui a exprimé ses envies d'ailleurs. Aurélien Chedjou, un autre cadre défensif, s'interrogerait également sur son avenir. Deux dossiers chauds à gérer pour ce début de saison.

La préparation


Le LOSC a quasiment réalisé un sans-faute durant sa préparation. Seul Benfica (0-0) a réussi à accrocher les joueurs de Rudi Garcia, qui ont remporté leurs quatre autres matches amicaux, terminant ainsi invaincus cet été. Pour son premier match dans son Stade Océane, Le Havre a ainsi été battu (1-2), tout comme Troyes (1-0), et les amateurs de Mont-de-Marsan (6-0). Pour boucler sa préparation, Lille s'est offert un test grandeur nature contre Rennes. Un test passé avec succès et une victoire 1 à 0, grâce à un but de Roux, l'un des joueurs en vue durant cette préparation.

Le joueur à suivre : Marvin Martin


Appelé à prendre la succession d'Eden Hazard dans le jeu, Martin Martin sera attendu au tournant dans la Capitale des Flandres. Lille n'a pas hésité à miser quelques 10 millions d'euros sur le milieu de terrain, malgré un dernier exercice mitigé avec Sochaux, dans la foulée d'une saison accomplie et achevée avec le titre de meilleur passeur du championnat. Pas encore définitivement installé chez les Bleus, Martin devra rapidement prouver qu'il a les épaules pour faire oublier Hazard, histoire de s'offrir une place au soleil en sélection également.

Un mot sur l'entraîneur


Quatre ans après son arrivée sur le banc du LOSC pour succéder à Claude Puel, Rudi Garcia est désormais reconnu comme l'un des meilleurs techniciens français, lui qui s'est révélé à Dijon et au Mans après un passage raté en tant que numéro 1 à Saint-Etienne. Et pas seulement grâce au doublé coupe-championnat réalisé en 2010-2011. Sa philosophie de jeu offensive, son management et ses rapports avec ses joueurs ont fait de Lille l'une des valeurs sûres du championnat, deux ans après un vrai-faux départ qui lui ont permis de récupérer la direction totale du secteur sportif. Annoncé comme un successeur possible à Laurent Blanc à la tête des Bleus cet été, il n'a pas pour le moment pas affiché son envie d'aller voir ailleurs. Une bonne nouvelle pour les dirigeants lillois, qui peuvent compter sur leur entraîneur pour briller devant le public de leur nouveau Grand Stade.

L'équipe-type


Landreau – Debuchy, Chedjou, Basa, Béria – Balmont, Mavuba – Payet, Martin, S. Kalou – Roux (ou De Melo).

Frédéric Sergeur

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine