Football - Ligue 1

Les banderoles stéphanoises n'ont pas plu au PSG

Les banderoles stéphanoises n'ont pas plu au PSG

Les supporters de l'AS Saint-Etienne avaient un message à faire passer à la direction du PSG, dimanche soir, à l'occasion de la confrontation entre les deux équipes. De nombreuses banderoles ont été aperçues en tribunes pour critiquer la politique des Parisiens envers leurs supporters. Les Stéphanois ont aussi fait la grève des encouragements pendant les deux premières minutes de la rencontre, en soutien aux ultras parisiens privés de Parc des Princes depuis maintenant plus de 5 ans.

"Argent sale accepté, libertés bafouées, classe populaire écartés", ou encore "Le Parc est devenu un cimetière, vous n'emporterez pas votre argent au paradis. Pray for Paris" et "Deux minutes pour montrer aux Qatariens ce qu'ils ont fait à Paris" étaient visibles à Geoffroy-Guichard. Des messages qui ont fortement déplu à Nasser Al-Khelaïfi, notamment en raison de leur côté politique. Le Qatar est souvent accusé de financer le terrorisme et les messages des Stéphanois jouent évidemment sur cette ambiguïté.

La direction parisienne a donc fait part de sa colère aux dirigeants stéphanois et à la LFP. Bernard Caïazzo, le président du conseil de surveillance de l'ASSE, a déclaré à nos confrères de L'Equipe qu'il "regrettait" ces incidents et "qu'un enquête était en cours" pour savoir qui était responsable de ces incidents. Reste à savoir si cela peut entacher les relations entre les deux clubs...


Achetez ce produit Paris SG sur sport-kiff.com









à lire aussi

Buzz sport

Le Stade Français en finale du Challenge européen Challenge européen

Le Stade Français en finale du Challenge européen

Le Stade Français a battu les Anglais de Bath dans les dernières secondes de la partie (28-25) et s'est ainsi qualifié pour la finale du Challenge européen, la troisième de son histoire, samedi au stade Jean-Bouin. En finale, les Parisiens rencontreront les Anglais de Gloucester, tombeurs samedi du leader du Top 14, La Rochelle, 16-14. A Edimbourg le 12 mai, les Stadistes tenteront ainsi de décrocher le premier titre européen de leur histoire.