Pas de vainqueur au terme d’un match assez terne entre le Paris Saint-Germain et Montpellier (0-0), samedi, lors de la 29e journée de Ligue 1. Avant d’affronter Chelsea en Ligue des champions, Laurent Blanc avait décidé de faire largement tourner son effectif et cela s’est vu sur la pelouse du Parc des Princes.

Une défaite et un nul à domicile. Le Paris SG vient de réaliser deux contre-performances qui n’ont pourtant aucune incidence. Pour le club parisien, la Ligue 1 est déjà jouée ou presque. Paris reprend 23 points d’avance sur son dauphin Monaco. La Ligue des champions contre Chelsea, ce sera autre chose. Quand Paris ne dispose pas de son milieu fétiche Verratti-Motta-Matuidi, la machine tourne moins bien. Comme face à l’OL dimanche dernier, les habituels remplaçants Rabiot et Stambouli n’ont pas été à la hauteur et se sont fait dominer par les joueurs héraultais. Avec le jeune Nkunku en renfort, qui fêtait sa première titularisation, ils n’allaient être aidés.

Et si Paris a été solide défensivement avec la jeune charnière Marquinhos-Kimpembe, c’est surtout parce que Montpellier n’a pas été assez tranchant en attaque. Les joueurs de Frédéric Hantz confirment néanmoins leur bonne dynamique en revenant de Paris avec un point. Ce que peu d’équipes ont réussi cette saison.