Le centre d'entraînement du PSG fait parler

Football / Ligue 1

Le centre d'entraînement du PSG fait parler
Photo TEAMSHOOT

Le centre d'entraînement du PSG fait parler

Mercredi 21 novembre 2012 - 15:02

Le lieu d'implantation du futur centre d'entraînement du Paris Saint-Germain, ardemment désiré par le club de la capitale, fait jaser du côté de la Chambre interdépartementale d'Agriculture d'Ile-de-France, qui accuse la Région Ile-de-France de "manipuler les documents d'urbanisme" pour implanter le complexe à Poissy. La Région se défend devant ces "accusations infondées".

Depuis qu’ils ont racheté le Paris Saint-Germain il y a près d’un an et demi, les Qataris ne manquent pas d’ambitions. Sur le plan sportif, les nouveaux propriétaires du club de la capitale veulent remporter le championnat de France chaque année et se rapprocher d’un sacre en Ligue des champions, mais l’avenir du PSG revêt également pour eux un aspect structurel. Ils pensent à un nouveau stade, on le sait, mais également à un nouveau centre d’entraînement pour remplacer le Camp des Loges, et se rapprocher des structures dont disposent de grands clubs européens comme le Real Madrid ou Arsenal dans ce domaine.

La question du lieu d’implantation du futur centre d’entraînement du PSG est forcément un sujet de premier ordre pour le club de la capitale mais également pour la Région Ile-de-France et d’autres acteurs locaux. Une polémique est d’ailleurs née dernièrement du côté de la Chambre interdépartementale d’Agriculture d’Ile-de-France, qui accuse "les politiques" de "manipuler les documents d’urbanisme pour implanter le site d’entraînement" du PSG. La profession agricole s’en prend à une modification du projet de SDRIF, le Schéma Directeur de la Région Ile-de-France, votée le 25 octobre dernier, et supposée "permettre au centre d’entraînement du PSG de s’implanter sur le plateau des Alluets, sur des terres agricoles de la commune de Poissy". La Chambre d’Agriculture ne tolère pas "ce soutien empressé à une opération de spéculation foncière, d’autant plus choquant que la ville de Saint-Germain-en-Laye, berceau historique du club, dispose elle d’un espace désaffecté apte à accueillir un tel équipement sportif."

Face à ces "accusations infondées", la Région Ile-de-France apporte sa justification. Défendant son schéma directeur, "voté avec une large majorité", elle précise que celui-ci "vise une plus grande protection des espaces naturels et agricoles avec la préservation de 400 hectares par an de terres agricoles", par rapport au SDRIF de 1994, et "s’étonne des réserves exprimées par la FDSEA Ile-de-France et par la Chambre d’agriculture interdépartementale d’Ile-de-France". En ce qui concerne le choix du lieu d’implantation du futur centre d’entraînement du Paris SG, la Région rappelle qu’elle n’a "en aucun cas privilégié l’implantation du PSG sur l’un des cinq sites", à savoir Saint-Germain-en-Laye, Poissy, Saint-Quentin-en-Yvelines, Montesson et Carrières-sur-Seine, et précise que ce sont les "élus locaux" qui ont "saisi la Région afin que le SDRIF n’empêche pas une possible implantation du PSG sur leur territoire".

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live