Le bilan du mercato français

Football / Ligue 1

Le bilan du mercato français
Photo TEAMSHOOT

Le bilan du mercato français

Samedi 8 septembre 2012 - 9:54

Un peu après les autres grands championnats européens (31 août), le mercato français a fermé ses portes mardi dernier à minuit. L'heure du bilan tricolore a donc sonné. Bilan réalisé par Top Mercato.

Le PSG et sa piste aux étoiles !


L'été dernier déjà, les dirigeants qataris avaient frappé fort en recrutant notamment l'Argentin Javier Pastore (43 millions d'euros). Mais que dire de ce mercato estival ! En effet, les Franciliens se sont attachés les services de deux superstars incontournables de la planète football : Zlatan Ibrahimovic (20 millions) et Thiago Silva (42 millions) qui évoluaient tous les deux au Milan AC. Ajoutez à cela que d'autres éléments de qualité sont venus renforcer l'effectif de Carlo Ancelotti : Ezequiel Lavezzi (Naples, 26 millions), Marco Verratti (Pescara, 11 millions) et Grégory van der Wiel (Ajax Amsterdam, 6 millions). Désormais tous les ingrédients sont réunis pour que ce PSG version 2012/2013 remporte le Championnat de France et se hisse très loin en Ligue des Champions. En cas d'échec, les 105 millions d'euros investis (record estival en Europe !) risquent de faire grincer rapidement des dents au Parc...

Dans le sens des départs, force est de constater que le club de la capitale n'a pas vraiment fait d'économies considérables. Seule la vente de Milan Bisevac (OL, 2,75 millions) a rapporté un peu d'argent. Sinon des éléments en fin de contrat ont hissé les voiles (Ceara, Ngoyi, Rimane, Arnaud) et d'autres ont été prêtés (Bahebeck, Kebano, Landre, Maurice). On peut s'attendre à ce que certains joueurs quittent le navire durant le mois de janvier (Armand, Camara, Luyindula...) car ils ne vont pas accepter éternellement leur statut de roue de secours.

L'OM ne pouvait pas faire mieux


Avant le coup d'envoi du mercato, on savait que les dirigeants de l'OM ne pouvaient pas se permettre de dépenser des sommes folles. Les Phocéens ont dû faire avec les moyens du bord. Assez rapidement, ils ont validé l'arrivée de Florian Raspentino (Nantes, fin de contrat)... et puis plus rien. Jusqu'à ce qu'un sursaut intervienne à la fin du mois d'août avec les venues de Lucas Mendes (Coritiba, 2 millions), Kassim Abdallah (Sedan, 500.000 euros) et Joey Barton (Queens Park Rangers, prêt). Bien entendu, la venue ultra-médiatisée du milieu anglais a secoué la Ligue 1. Tout le monde attend de voir à l'oeuvre le bad boy britannique sur le terrain. Sera-t-il aussi rugueux que dans son pays natal ? Wait&See.

Afin de pouvoir recruter, l'OM a bien entendu dû laisser filer certains joueurs pour renflouer les caisses. En plus de ne pas renouveler bon nombre de contrats (Andrade, Traoré, Sabo, Brandao) et de prêter Chris Gadi à Boulogne-sur-Mer, les Olympiens ont vendu César Azpilicueta (Chelsea, 8 millions), Alou Diarra (West Ham, 2,5 millions) et Stéphane Mbia (Queens Park Rangers, 6 millions) ce qui a permis de prendre une bonne bouffée d'air frais. En revanche, le fait d'avoir conservé André-Pierre Gignac semble être une bonne idée puisque l'attaquant a déjà marqué 5 buts en 8 matches depuis le début de la saison... après deux exercices sans saveur.

Peu d'étincelles à l'OL


A l'image de bon nombre d'autres clubs français, l'OL n'avait pas assez d'atouts financiers afin de recruter des joueurs à prix fort cet été. Du coup, les Gones ont effectué un recrutement ciblé et plutôt intelligent. Milan Bisevac (PSG, 2,75 millions), Fabian Monzon (Nice, 3 millions), Arnold Mvuemba (Lorient, 3 millions) et Steed Malbranque (libre de tout contrat) se sont engagés dans la capitale des Gaules. Les Lyonnais veulent s'appuyer sur leurs jeunes joueurs talentueux (Umtiti, Fofana, Gonalons, Grenier, Lacazette...) afin de retrouver les sommets. Ce pari sera-t-il payant ?

Dans le sens des départs, on a vraiment senti tout au long du mercato que n'importe quel joueur ou presque était susceptible de faire ses valises ! Même si des éléments comme Anthony Réveillère (qui a été recalé après une visite médicale au PSG, ndlr), Michel Bastos ou encore Bafetimbi Gomis sont finalement restés à Gerland, d'autres ont changé d'air. On pense bien sûr à Hugo Lloris (Tottenham, 12 millions), Cris (Galatasaray, contrat résilié), Aly Cissokho (Valence, 6 millions), Timothée Kolodziejczak (Nice, fin de contrat), Ederson (Lazio Rome, fin de contrat), Kim Källström (Spartak Moscou, 3 millions) ou encore Jérémy Pied (Nice, 3 millions). D'autres joueurs peu ou pas utilisés ont aussi profité du marché des transferts afin de filer (Valverde, Reale, Tafer, Al-Kamali, Yattara, Mensah, Belfodil, Seguin, Touncara, Fontaine, Faure, Chavalerin). Quelle lessive estivale !

Les Dogues ont gardé leur magot !


Le départ d'Eden Hazard (Chelsea, 40 millions) a permis à Lille de se constituer une belle réserve sur le plan financier au moment d'entrer dans le fameux Grand Stade flambant neuf. Plutôt que de dilapider cet argent n'importe comment, les Dogues ont joué la carte de la prudence. Ils se sont quand même attachés les services de Marvin Martin (Sochaux, 10 millions), Djibril Sidibé (Troyes, 2 millions), Viktor Klonaridis (AEK Athènes, 800.000 euros) et Ryan Mendes (Le Havre, 3 millions). Par ailleurs, le Losc a récupéré gratuitement le gardien Steeve Elana (Brest) et surtout l'attaquant ivoirien Salomon Kalou (Chelsea) sans débourser un seul euro. Joli !

En parallèle, il n'y a pas eu trop de mouvements sur la rampe de départ. A part celui d'Eden Hazard, les Lillois ont gardé leurs meilleurs éléments. Seuls Mauro Cetto (retour de prêt à Palerme), Joe Cole (retour de prêt à Liverpool) ou encore Ireneusz Jelen (fin de contrat) ont quitté l'effectif nordiste. Quelques joueurs qui n'entraient pas dans les plans de Rudi Garcia cette saison ont été prêtés (Oukidja, Ruiz, Souaré, Souquet) et Jugurtha Domrane a été cédé (Mouscron, montant du transfert non dévoilé) mais cela ne change pas grand chose sur le plan qualitatif.

Montpellier ne s'est pas enflammé


Auréolé d'un sacre de champion de France obtenu à l'issue de la saison passée, Montpellier a choisi de miser sur la stabilité. Quatre nouveaux joueurs ont intégré l'équipe de René Girard : Daniel Congré (Toulouse, 5 millions), Anthony Mounier (3,5 millions), Emanuel Herrera (Unión Española au Chili, 2,5 millions) et Gaëtan Charbonnier (Angers, 1,5 million). A défaut d'avoir une certaine expérience sur la scène européenne en vue des matches de Ligue des champions, ces footballeurs ont fait leurs preuves la saison dernière dans leurs anciens clubs. A charge pour eux de s'imposer très vite à la Mosson !

Ceux qui ont quitté l'Hérault ne sont pas nombreux au final. A part l'attaquant Olivier Giroud (Arsenal, 12 millions), aucun des partants n'était un titulaire indiscutable à Montpellier : Geoffrey Dernis (Brest, fin de contrat), Aho Abou William (Arles-Avignon), Fodé Koïta (Le Havre, prêt) et Grégory Lacombe (Clermont, fin de contrat). Est-ce que cette continuité va permettre au MHSC de poursuivre son cycle victorieux ?

Des outsiders assez prudents


Les Girondins de Bordeaux ont terminé la saison dernière à la cinquième place et ont donc obtenu un précieux sésame pour la Ligue Europa. Fait assez rare pour être signalé, le club aquitain n'a pas recruté un seul joueur pendant le marché des transferts ! L'entraîneur Francis Gillot a fait savoir rapidement que l'écurie au scapulaire n'avait pas d'argent pour se renforcer. Seuls quelques départs ont été enregistrés au Haillan (Ciani, S. Sané, Modeste, Krychowiak, Savic, Chevalier, Sala) où l'été a été vraiment très calme.

En ce qui concerne Rennes, trois recrues ont débarqué chez les Rouge et Noir (S. Diallo, Makoun et Alessandrini). C'est au rayon des départs que le club breton a été assurément le plus actif jusqu'au 4 septembre à minuit (Kembo-Ekoko, Brahimi, Mangane, Doumbia, Tettey, Dalmat, Hadji, Boukari, Carrasso, Boukaka, Boyer, Rouger, N'Diaye, Julienne). Fort heureusement, le milieu de terrain Yann M'Vila est finalement resté au Stade de la route de Lorient ce qui est loin d'être un maigre lot de consolation.

A défaut de se qualifier en Ligue Europa, Saint-Étienne a tenté de gérer au mieux cette période estivale. Les Verts ont fait un recrutement assez intelligent dans l'ensemble (Cohade, Clerc, Pogba, Hamouma, Brandao) tout en allégeant considérablement la masse salariale (Saadi, Sako, Marchal, Sinama-Pongolle, Batlles, Janot, Ebondo, Kitambala, Ravet, Gelson, Néry, N'Daw, Paulão, Cros) via des prêts ou des transferts/départs définitifs.

Les Violets de Toulouse n'ont pas tenté beaucoup de choses pendant ce mercato. Trois arrivées ont tout de même été concrétisées à temps (Blondel, Zebina, Djalo). Dans l'autre sens, un dégraissage logique est intervenu (Machado, Congré, Bulut, Fofana, Riou, Devaux, Loustallot, Soukouna, Cakin). Le président Olivier Sadran ne voulait pas se retrouver dans le collimateur de la DNCG, autrement dit le gendarme financier du football français.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live