A l’occasion de la réception de Nice pour le compte de la 6e journée de Ligue 1, Jordan Veretout sera une fois de plus titulaire. Au poste de meneur de jeu, le joueur de l’équipe de France Espoir doit encore se montrer plus décisif qu’il ne l’est actuellement.

Accès au multiplex commenté

L’apprentissage est encore long dans le monde du football professionnel mais Jordan Veretout gravit les étapes petit à petit. Le milieu de terrain offensif, déjà présent depuis deux saisons maintenant dans le 11 titulaire nantais, commence à devenir un joueur expérimenté. Avec plus d’une centaine de matchs à seulement 20 ans, le champion du monde des moins de 20 ans est déjà un des joueurs les plus expérimentés de l’effectif nantais. Et il garde la confiance de ses dirigeants, car ces derniers n’ont pas hésité à prolonger le contrat du joueur jusqu’en 2017 issu du centre de formation nantais. Et ce n’est pas pour déplaire à Michel Der Zakarian, mais qui n’omet pas de rappeler que le joueur à encore une grande marge de progression : C’est une bonne nouvelle pour le club. Je suis très content qu’il poursuive l’aventure avec nous. Il a besoin de continuer à progresser, continuer à vouloir marquer et être décisif dans la zone de vérité.

Seulement 2 buts en 32 apparitions en Ligue 1

Car, en effet, le milieu de terrain offensif a encore du mal à se montrer déterminant devant le but. Depuis ses débuts en Ligue 1, il n’a marqué que deux buts, alors qu’il a disputé la bagatelle de vingt-sept rencontres avec les Canaris. Et ce manque d’efficacité a pu se vérifier la semaine dernière face à Lille, où les Nantais ont finalement perdu la rencontre sur le score de 2-0. Et Jordan Veretout ne s’est pas cherché d’excuses à la fin du match concernant sa performance, notamment concernant la gestion des coups de pieds arrêtés : Je les ai mal tirés. Est-ce que j’ai voulu trop bien faire ? Ai-je pris trop de risques ? En tout cas, plus tu en loupes, plus tu as la pression, et ce n’est pas bon. Il va vraiment falloir les travailler. Néanmoins, le joueur a montré de belles choses face aux Lillois. Très bon dans son rôle de meneur de jeu, seul le montant de Vincent Enyeama a empêché le Bleuet de marquer son deuxième but de la saison.

En tout cas, si il arrive à modifier les lacunes dans son jeu, il deviendra sans doute un joueur très important. Bénéficiant de beaucoup moins d’exposition que d’autres joueurs de la génération 1993, tels que Paul Pogba ou Raphaël Varane, continue d’apprendre dans l’élite du football français, en attendant d’évoluer dans un club plus hupée. Mais cela passe d’abord par une grosse saison avec son club formateur, et ça continue ce week-end avec la réception de Nice, au stade de la Beaujoire.