L1, J-1 : Bordeaux, l'art de la continuité

Football / Ligue 1

L1, J-1 : Bordeaux, l'art de la continuité
Photo TEAMSHOOT

L1, J-1 : Bordeaux, l'art de la continuité

Jeudi 9 août 2012 - 2:02

Sport.fr fait le tour de France des clubs de Ligue 1 en vue de la reprise du championnat qui aura lieu ce vendredi 10 août. Cinquièmes la saison passée, les Girondins de Bordeaux tenteront de faire mieux. Pour cela, Francis Gillot veut s’appuyer sur la continuité puisqu’il dispose du même effectif que l’an passé. Faute de moyens, les Bordelais n’ont pas pu recruter.

L’avis de la rédaction

Comme tous les ans, Bordeaux sera une équipe très difficile à jouer. Francis Gillot est toujours aussi rigoureux et compte bien faire mieux que l’an passé en se basant sur la "continuité". Plus expérimenté, le groupe girondin devra toutefois faire attention à ne pas trop laisser de plumes en Ligue Europa, s’il se défait du tour de barrage.

Cinquièmes la saison passée, les Girondins de Bordeaux tenteront de faire mieux cette année, en misant sur la continuité d'un groupe inchangé.

Retour sur la saison dernière


Cinquième la saison passée, Bordeaux aurait pu longtemps regretter de ne pas avoir atteint une place qualificative pour la Ligue Europa. Grâce à la victoire en Coupe de France de l’OL, les Girondins accèdent tout de même au tour de barrage. Quasiment imbattables à Chaban-Delmas, les Bordelais commencent à connaître la "touche Gillot". Sérieux et rigueur défensive, créativité et vitesse offensive, la machine a pourtant eu du mal à se mettre en marche.

Le point sur le recrutement


Durant l’été, Bordeaux n’a absolument pas bougé. Seul Anthony Modeste a été prêté au Sporting Bastia. Pour ce qui est des arrivées, les Girondins n’ont pas d’argent. "Je n’ai pas besoin de recrues", avait déclaré Francis Gillot avant d’ajouter : "Nous sentons que certains joueurs arrivent par rapport à l'an dernier. Le groupe sera plus étoffé, il y aura plus de choix avec des joueurs qui sont susceptibles d'avoir un rendement. C'est ce qui m'intéresse. J'en ai trois ou quatre sur lesquels la saison passée j'ai eu du mal à compter et aujourd'hui nous sentons qu'ils veulent briller. C'est intéressant pour faire mes choix."

La préparation


Pour l’instant, la préparation bordelaise est plutôt encourageante. Après une entrée en matière timide contre Nice (1-1) puis l’AC Ajaccio (1-2), les Girondins ont parfaitement su se reprendre pour enchaîner trois succès de rang face à Châteauroux (2-0), Toulouse (2-1) et la Real Sociedad (1-0). La défaite contre le Napoli (0-2) mercredi a toutefois rappelé que les réglages n’étaient pas encore véritablement au point. Bordeaux aura un dernier test ce samedi contre Lorient, avant de reprendre les choses sérieuses, le 11 août contre Evian-Thonon-Gaillard.

Le joueur à suivre : Jaroslav Plasil


Quart de finaliste de l’Euro 2012 avec la République Tchèque, Jaroslav Plasil est incontestablement l’homme fort de l’effectif des Girondins de Bordeaux. Capable de prouesses techniques mais également d’avoir un abattage monstrueux à la récupération, l’ancien de Monaco est un 8 moderne. Travailleur mais créatif, à la fois défensif et offensif, le parfait relais entre la défense et l’attaque. Les performances des Bordelais seront cette année encore tributaires de sa forme.

Un mot sur l’entraîneur


Pour sa première saison à Bordeaux, Francis Gillot n’a pas déçu au niveau comptable. Cinquièmes, les Girondins accrochent les barrages de la Ligue Europa et soufflent, après deux saisons plus compliquées. Connu pour avoir instauré un jeu très agréable à voir à Sochaux, l’ex-coach de Lens n’a pas encore réussi à reproduire cela en Gironde. Content de pouvoir compter sur le même groupe que l’an passé, Gillot tentera de faire de cette continuité une force.

L’équipe-type


Carrasso - Mariano, Ciani, Planus, Trémoulinas - N’Guémo, Plasil - Obraniak, Jussiê, Maurice-Belay - Gouffran.


Etienne Andurand

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live