Kembo, les raisons de l'exil

Football / Ligue 1

Kembo, les raisons de l'exil
Photo MAXPPP

Kembo, les raisons de l'exil

Samedi 8 septembre 2012 - 19:07

Jirès Kembo-Ekoko a pris la surprenante décision de poursuivre sa carrière au Qatar. A 24 ans seulement, l'ancien attaquant de Rennes fait le grand saut et ne cache pas que l'argent a beaucoup pesé dans son choix. Mais pas seulement.

On voit souvent d'anciennes gloires s'envoler pour des destinations exotiques afin de prendre leur retraite sous le soleil et les dollars. On peut notamment penser à Didier Drogba et Nicolas Anelka en Chine, Thierry Henry et David Beckham aux Etats-Unis. Pourtant il arrive que de jeunes talents fassent le grand saut. Comme Youssef El-Arabi l'an passé, Jirès Kembo-Ekoko s'est envolé pour le Qatar et Al-Aïn. Un choix très surprenant, d'autant que l'international Espoirs commençait à être annoncé avec les A. Alors que sa prolongation de contrat en faveur du Stade Rennais était quasiment acquise début août, l'attaquant de 24 ans a finalement changé d'avis. "Dans une carrière, on est amené à faire des choix", explique-t-il ce samedi dans les colonnes de L'Equipe. "C'est vrai que j'avais à coeur de prolonger. Lors de la préparation, j'étais vraiment dans l'esprit rennais, mais quelques semaines sont passées, et je me suis posé des questions : si ce n'était pas la saison de trop, si je ne me reposais pas sur pas mal de choses à Rennes. J'ai pris une décision. J'assume", poursuit-il sûr de son choix.

S'il admet que son choix peut surprendre, Jirès Kembo-Ekoko n'a "rien" à répondre à ceux qui ne lient sont transfert qu'à l'argent. Après un moment d'hésitation, il a finalement pris cette décision et rappelle que cela profite également à son ancien club. "Bien-sûr que j'ai hésité. C'a été un choix mûrement réflechi! Après, oui, pour certaines personnes à Rennes ç'a été un peu plus compliqué à accepter. Mais ce choix arrangeait aussi tout le monde. C'était quand même un transfert", rappelle-t-il. Dans la transaction, le Stade Rennais aura récupéré un peu moins de quatre millions. Pour expliquer son choix, le natif de Kinshasa, qui n'a jamais nié que l'aspect financier avait compté, parle des excellentes conditions qu'Al Aïn lui a présenté. "Les mentalités sont en train de changer. Là-bas, le foot est en train de se développer, ils sont en avance au niveau des infrastructures", explique-t-il.

Alors qu'il ne regrette pas du tout son choix, Jirès Kembo-Ekoko va même un peu plus loin. Selon lui, les clubs des pays du Golfe arriveront à faire venir d'autres bons joueurs. "A mon avis, il y aura de plus en plus de départs pour ces Championnats-là dans les années à venir", pense-t-il. L'avenir nous le dira.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine