Football - Ligue 1

Hazard-Pastore, le jour et la nuit

Hazard-Pastore, le jour et la nuit

C'est le genre de match où les stars annoncées doivent être décisives pour leur équipe. Joueurs clés de Lille et du PSG, les prodiges Eden Hazard et Javier Pastore étaient attendus au tournant lors du choc de la 34e journée. Mais quand le premier a guidé son équipe vers la victoire, le second a trainé son spleen et livré une prestation indigente. Pourtant l'Argentin était dans les meilleures dispositions pour éclabousser cette rencontre de sa classe. Auteur d'un gros match devant Sochaux le week-end passé, il se disait lui-même en pleine forme. Cela ne s'est pas vu. Alors bien sûr, "El Flaco", s'est procuré une belle occasion en première mi-temps, en trouvant la barre de Landreau d'un joli lob tenté du plat du pied (27e) et a ouvert la marque sur une tête inspirée suite à un centre repoussé (48e). Mais ces deux seules fulgurances ne peuvent cacher son match raté. Placé en soutien de Gameiro aux côtés de Nenê dans le 4-2-3-1 de Carlo Ancelotti, Pastore a tout simplement déçu, une fois de plus.

Nonchalant, peu inspiré et ralentissant le jeu des siens, le joueur le plus cher de l'histoire du championnat de France présente un taux de passes ratées indigne (50%, contre 70% pour Hazard). Parmi ses transmissions ratées, celle pour Gameiro peu avant la mi-temps est assez représentative de son match : à 3 contre 2 sur un contre, l'Argentin n'a pas fait le bon choix, lâchant une passe en profondeur trop puissante pour l'international français, alors que Nenê, à gauche, semblait être dans une meilleure position... Seul joueur offensif restant avec Guillaume Hoarau après l'expulsion de Mamadou Sakho, il a ensuite été incapable de peser dans la fin de match, sombrant et ne parvenant pas à tirer son équipe vers le haut. Difficile donc pour lui de tenir la comparaison avec Eden Hazard. Plus actif que son adversaire (70 ballons joués contre 53 pour Pastore), le Belge a illuminé le match malgré un certain déchet (20 ballons perdus, 25 pour le Parisien) . Après une entame tonitruante et une frappe sur le poteau quelques secondes après celle sur la barre de Pastore (la seule de ce dernier, contre quatre pour le Belge), le joueur formé au LOSC a pourtant connu un sérieux coup de moins bien au moment où Paris semblait tenir le match.

Mais l'expulsion de Sakho a changé la donne et a totalement reboosté Hazard. Après avoir transformé le penalty (71e), il a fait souffrir la défense parisienne sur ses accélérations. Et c'est sur une de ses inspirations que le match a basculé. A l'entrée de la surface, le meilleur passeur de Ligue 1 délivrait un centre incroyable sur un coup du foulard. De Melo, de la tête, remisait pour Roux, qui donnait alors l'avantage aux Nordistes (79e). "Son coup du foulard ? Il le fait bien", a plaisanté Rudi Garcia à l'issue du match. L'entraîneur lillois a rendu un vibrant hommage à son meneur de jeu ensuite : "Il n'y a pas que lui qui a été à la hauteur, même si c'est notre monsieur plus depuis un moment. Ce n'est pas le meilleur joueur de Ligue 1 par hasard". Pas un hasard non plus si le Lillois a été nominé pour le titre de meilleur joueur de L1 de l'année et pas Javier Pastore. Et honnêtement, on ne voit pas comment cette distinction pourrait lui échapper à la vue de sa prestation de dimanche...




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport