Le Paris Saint-Germain est champion de France et c’est grâce au match nul de Guingamp sur la pelouse de Monaco (1-1), lors de la 36e journée de Ligue 1. Un point précieux pour l’EAG, qui n’est cependant pas encore sorti d’affaire.

Quel semaine pour l’En Avant Guingamp. Après avoir remporté la Coupe de France samedi dernier, les Bretons sont allés chercher un match nul plus qu’important pour la lutte dans le maintien sur la pelouse de l’AS Monaco (1-1). Un match nul qui dans le même temps donne le titre de champion de France au Paris Saint-Germain, avant même que les hommes de Laurent Blanc n’aient à disputer leur match face à Rennes mercredi soir.

Pourtant, c’était loin d’être gagné pour l’EAG. Après une première mi-temps où les hommes de Jocelyn Gourvennec sont parvenus à contenir l’ASM, et même à se procurer deux occasions par Giresse (42z) et Mathis (43e), les Bretons ont finalement laissé les locaux prendre les devants dans le deuxième acte. De quoi permettre à Dimitar Berbatov d’ouvrir la marque, grâce à un exploit de Dirar qui centrait ensuite parfaitement pour l’attaquant bulgare (1-0, 77e).

Mais le propre de Guingamp cette saison est de ne jamais baisser les bras. Le but d’Atik pour l’égalisation en est d’ailleurs la parfaite illustration. Servi par Yatabaré, le milieu offensif reprenait de demi-volée et trompait Subasic (1-1, 85e). La fin de match guingampaise sera uniquement entachée par l’expulsion de Diallo, auteur d’un vilain tampon sur Toulalan (88e). Toujours 16e, Guingamp compte désoramais deux points d’avance sur le premier relégable Sochaux. Il faudra désormais terminer le travail lors des deux prochaines rencontres.