Hubert Fournier sera le successeur de Rémi Garde à Lyon. L’ancien entraîneur de Reims a réussi à convaincre Jean-Michel Aulas et il s’est engagé pour deux ans. Les Gones ont présenté leur nouveau coach vendredi et ce dernier n’a pas caché sa joie de passer ce nouvel échelon dans sa carrière.

C’est désormais officiel, présenté par Jean-Michel Aulas et son conseiller Bernard Lacombes, Hubert Fournier est le nouveau coach de l’Olympique Lyonnais. En concurrence avec Hervé Renard et Claudio Ranieri pour prendre la suite de Rémi Garde, l’ancien défenseur de l’OL (1998-2000) a convaincu Jean-Michel Aulas et Jérôme Seydoux, actionnaire du club, qu’il a rencontrés ces derniers jours.

Ce dernier n’a pas caché sa joie à l’idée de rejoindre un club qui disputera la Coupe d’Europe la saison prochaine. Je suis ravi d’être là. Je voulais d’abord dire merci pour la confiance que le Président et que Bernard Lacombe m’ont donnée. Merci aussi pour le challenge qui se présente. J’ai hâte d’être à la reprise et d’attaquer le boulot, même si les vacances vont faire du bien. On va tout faire ensemble pour ça soit une saison réussie…L’objectif, c’est une 19ème qualification européenne dans la continuité de ce que l’OL a fait, a expliqué le nouveau coach olympien.

De son côté, Jean-Michel Aulas a semblé sûr de son choix. Le président lyonnais est d’ailleurs longuement revenu sur le processus de décision, comme pour convaincre son auditoire que Hubert Fournier était la bonne personne : Nous avions défini un profil, selon la stratégie actuelle du club. Nous avons eu des entretiens avec sept entraîneurs. On a eu un ultime échange avec Jérôme Seydoux. On a reçu Hubert pour prendre une décision, pleine d’enthousiasme.

JMA est ensuite revenu sur l’accord passé avec le Stade de Reims, puisqu’il restait encore deux ans de contrat à Fournier : Hubert était en contrat encore deux ans avec le Stade de Reims. Le Président du club a été très fair-play. On s’est mis d’accord avec Jean-Pierre Caillot, sur un montant de 360 000 euros d’indemnités. Merci à lui, un homme de grande qualité. A Fournier désormais de démontrer que l’OL a pris la bonne décision. Pour lui aussi d’ailleurs, car comme tout le monde le sait, il n’arrive pas dans la période la plus faste des Gones.

Plus d'articles