Point chaud de la 38e et dernière journée de Ligue 1, le duel à distance entre Lille (3e) et Saint-Etienne (4e) promet d’être palpitant ce samedi (21h). Les Verts monteront sur le podium et joueront le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions s’ils battent Ajaccio et que le LOSC ne s’impose pas à Lorient.

Outre la lutte pour le maintien, le suspense en Ligue 1 est également à son comble dans la course à l’Europe. Certes, avec deux points de retard sur Lille, Saint-Etienne n’a pas son destin en main avant cet ultime acte. Mais l’ASSE, qui n’a plus perdu depuis le 16 mars, se verrait bien coiffer le LOSC sur le poteau ce samedi et offrir a ses supporters une place inespérée sur le podium du championnat de France. Une troisième place synonyme de troisième tour préliminaire de la Ligue des champions, une compétition auxquels les Verts n’ont plus participé depuis 1981 et qu’ils n’ont jamais été aussi proches de retrouver.

Au coup d’envoi de la journée, à 21h, ce sont les Nordistes qui seront en position de force. Malgré un mois de janvier compliqué, les hommes de René Girard ont réussi à conserver leur troisième place jusque dans les derniers instants de la saison, preuve de la régularité du LOSC cette année. Mais le destin a décidé que Lille n’aurait pas la tâche facile en ce samedi 17 mai, envoyant les Dogues du côté de Lorient, séduisant 8e du championnat et vainqueur à Lyon (1-0) la semaine dernière, tandis que Saint-Etienne recevra Ajaccio, lanterne rouge condamnée à la descente et victime expiatoire en déplacement. Un duel à distance haletant qui propulsera l’ASSE sur le podium en cas de victoire contre l’ACA et d’un faux pas (match nul ou défaite) des Lillois en Bretagne.

Saint-Etienne peut y croire

Le LOSC aura donc fort à faire chez des Merlus qui n’ont été défaits qu’à trois reprises sur leur pelouse cette saison et qui restent sur sept matchs sans défaite. Désireux d’offrir une dernière victoire à leur entraîneur Christian Gourcuff, qui quittera le club à la fin de la saison, les Merlus se verraient bien jouer à nouveau les trouble-fêtes en haut de tableau, eux qui ont redistribué les cartes dans la course à l’Europe et permis à l’OM de croire en une qualification en Europa League en s’imposant à Gerland samedi dernier.

Dans le même temps, l’ASSE ne devra pas oublier de faire le travail face à des Ajacciens qu’ils avaient difficilement battus à l’aller (1-0). Mais bien des choses se sont passées depuis le mois d’août, et les Verts ne sont plus l’équipe bien pâle qui avait été sortie par la modeste formation danoise d’Esbjerg en barrages de C3 (3-4, 0-1). Illustration de la mue stéphanoise, les hommes de Christophe Galtier sont désormais en course pour une place dans la cour des grands européenne. Mais pour accompagner le PSG et Monaco en Ligue des champions, l’ASSE aura besoin d’un coup de pouce de Lorient, vers qui les transistors seront tournés toute la soirée.