Buzz Mercato : L'OM dans l'attente

Football / Ligue 1

Buzz Mercato : L'OM dans l'attente
Photo TEAMSHOOT

Buzz Mercato : L'OM dans l'attente

Mercredi 1 août 2012 - 0:19

Le marché de l’Olympique de Marseille n’a pas encore débuté. Pourtant, à dix jours de la reprise du championnat, il serait temps que les contours de la nouvelle équipe phocéenne se dessinent. Mais pour cela il faudra vendre avant d’acheter.

Ce n’est un secret pour personne, le marché des transferts est totalement bloqué en France. Obligés de vendre avant de pouvoir acheter, tous les clubs se regardent en chien de faïence en espérant que l’un ou l’autre fasse le premier pas. Et l’Olympique de Marseille n’échappe pas à cette règle. Pour le moment, seul l’ancien attaquant du FC Nantes, Florent Raspentino, libre de tout contrat a rejoint les rangs olympiens. Pas de quoi soulever les foules, d’autant plus qu’avec un effectif similaire, l’OM a terminé à la 10e place, loin, très loin de la qualification pour la Ligue des champions tant espérée.

Alors plusieurs dossiers ont été ouverts. Celui par exemple de Stéphane Mbia, pisté par Galatasaray, ou l'Anzhi Makachkala d'après La Provence. Mais les Phocéens semblent trop gourmands, pour des clubs européens eux aussi touchés par la crise et l’absence de liquidités. Les joueurs à forte valeur marchande, comme Loïc Rémy ou César Azpilicueta, n’ont pas fait l’objet de demande depuis plus d’un mois. Et comme la propriétaire Maragarita Louis Dreyfus ne veut plus injecter le moindre centime dans les caisses de l’OM, impossible de recruter des joueurs qui ont pourtant déjà donné leur accord. L’exemple le plus criant est celui de Ryad Boudebouz, qui à trop attendre, pourrait choisir une autre destination, comme Romain Hamouma l’a fait avant lui en signant à Saint-Etienne. Il faut donc se rabattre sur des joueurs libres ou à très faible valeur.

Dernièrement, les Olympiens se sont penchés sur le cas de Taye Taiwo, devenu indésirable au Milan AC. Mais là encore, l’OM est confronté à un problème d’ordre financier, puisque le salaire du Nigérien est trop élevé pour les finances marseillaises. Mais tout cela devrait cependant s’accélérer dans les derniers jours du mercato. Il suffira probablement de trois ou quatre transferts, pour que la machine soit lancée. Mais il faudra alors faire attention à ne pas confondre vitesse et précipitation.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live