Amalfitano prépare sa défense

Football / Ligue 1

Amalfitano prépare sa défense
Photo TEAMSHOOT

Amalfitano prépare sa défense

Vendredi 12 octobre 2012 - 9:38

Convoqué par la Commission de discipline après avoir notamment donné une gifle à Blaise Matuidi lors du match entre l'OM et le PSG, Morgan Amalfitano est sorti de son silence. S'il dit "assumer" et "regretter" son geste, le milieu de terrain phocéen se défend d'être un joueur "violent" et dit avoir répondu à une provocation.

La défense s'organise. Déjà soutenu par ses anciens entraîneurs puis par José Anigo, ce dernier pointant le procès d'intention fait au joueur, Morgan Amalfitano a brisé la glace. Une sortie médiatique qui intervient le lendemain de sa convocation par la Commission de discipline de la LFP. En cause ? Son coup de coude sur un duel aérien sur Blaise Matuidi, et surtout la gifle administrée au milieu de terrain du PSG (également convoqué par la Commission) lors du Classico de dimanche dernier (2-2). "Je ne pensais pas que cela prendrait une telle tournure. C'est quand même étonnant que l'on parle plus de cela que du choc et du 2-2 entre l'OM et le PSG", avoue d'emblée dans les colonnes de la Provence le milieu de terrain phocéen, pointé du doigt pour ces gestes. Sans surprise, Amalfitano assure "regretter" mais également "assumer" son comportement. "Je sais que c'est regrettable et ce n'est pas ce que je voulais véhiculer par rapport au public et aux passionnés de sport", précise-t-il.

Pour autant, il n'aurait fait que de répondre à une provocation de Matuidi. "Je me fais provoquer et j'ai réagi en fonction de ça", lâche-t-il, sans chercher à se dédouaner. Le Phocéen n'arrive toutefois pas à comprendre pourquoi "on en fait tout une affaire" : "Ça arrive, c'est déjà arrivé et ça arrivera encore. On dirait que je suis le seul à avoir fait ce geste, mais il y en a beaucoup !" Amalfitano se défend également d'être un joueur "violent" et "provocateur", comme certains observateurs l'ont expliqué, même s'il avoue un "caractère impulsif". "Je ne suis pas comme ça. Je ne suis pas du genre à chercher les embrouilles. Comme je l'ai dit, j'ai plutôt réagi à des faits", rétorque-t-il, avant de se livrer à une petite auto-critique au passage. "Vous savez, je subis beaucoup de fautes et pas mal de coups sur le terrain par rapport à mon poste, à mon jeu et à mes dribbles. Mais ça fait partie du jeu et du métier. Certaines fois, ces provocations me font sortir de mes gonds. À moi d'apprendre et de canaliser tout ça".

Pour autant, l'ancien Merlu espère qu'il ne sera pas le seul à être sanctionné, si sanction il doit y avoir. "Il y a d'autres images, je les ai vues, et elles ne correspondent pas à celles qui ont été montrées en boucle le jour-J. J'espère juste que les décisions seront prises avec le plus d'égalité possible" explique-t-il, en citant les cas de Jallet (qui avait lancé "vouloir mettre des baffes" avant le match) et de Matuidi. "Je ne m'occupe pas des autres. Encore une fois, j'assume ce que j'ai fait. Mais il faut juste ne pas oublier les gestes qui ont été faits de l'autre côté", assure-t-il. La Commission tranchera le 31 octobre prochain. Jour d'un certain... PSG-OM, en Coupe de la Ligue.

Fiche Stats

2012/2013
Morgan Amalfitano
Milieu - 27 ans
Saison 2012/2013
Marseille 6 matches
1 buts marqués

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live