Lionel Messi et le Barça sont enfin tombés d’accord pour une prolongation de contrat. L’épilogue heureux d’un long feuilleton sur lequel Sport.fr revient en cinq épisodes.

7 février 2013 : Messi prolonge jusqu’en 2018
Après avoir annoncé un accord en ce sens le 18 décembre 2012, le Barça officialise la prolongation de contrat de Lionel Messi. Il était jusqu’alors lié jusqu’en 2016 après avoir prolongé en septembre 2009. Ce nouveau contrat lui permet d’obtenir un salaire annuel estimé à 16 M€. Sa clause libératoire reste fixée à 250 M€.

Juin 2013 : Le scandale et les problèmes avec le fisc
Lionel Messi et son père sont mis en examen par la justice espagnole qui leur reproche d’avoir dissimulé environ 4 millions d’euros au fisc. L’Argentin et son entourage plaident la bonne foi. Le quadruple Ballon d’Or, dont l’image n’avait jamais été écornée de la sorte, s’explique devant un tribunal en septembre et règle cette affaire en réglant la somme réclamée. Le Barça apporte un soutien sans faille à son joueur.

Décembre 2013 : Le tacle à un dirigeant
Les médias espagnols annoncent que le clan Messi réclame un nouveau contrat avec un salaire supérieur à celui de Neymar. Une information qui provoque la colère de Javier Faus, le vice-président et directeur financier du Barça. On ne va quand même pas le revaloriser tous les six mois, déclare le dirigeant catalan dans les médias avant d’être repris de volée par l’attaquant, parti en Argentine soigner sa blessure. Ce Monsieur ne connaît rien au football. Il veut gérer le Barça comme une entreprise alors que ça n’en est pas une. Le Barça est le meilleur club du monde et il devrait être uniquement dirigé par les meilleurs dirigeants du monde, assène Messi sur RAC-1, assurant que ni moi ni personne de mon entourage avons demandé un nouveau contrat.

Janvier 2013 : Les rumeurs de départ à la poubelle
Le PSG veut s’offrir Messi, City rêve de Messi, Guardiola veut Messi au Bayern… Les médias espagnols (et français) s’en donnent à coeur joie, annonçant l’Argentin sur le départ en raison d’un désaccord contractuel avec ses dirigeants. Interrogé dans l’Equipe du dimanche, Josep Maria Bartomeu, le nouveau président du Barça, balaye pour de bon la rumeur PSG. Il n’y a a eu aucune offre, aucun contact, rien du tout. Le président du PSG n’a jamais contacté le Barça pour Messi, explique-t-il, bloquant au passage l’avenir de son joueur : Même s’il y avait un contact, Messi n’est pas à vendre. C’est le joueur le plus important du club et il un contrat jusque 2018. Nous savons par sa famille qu’il est très content ici. De quoi calmer le jeu autour de l’avenir du quadruple Ballon d’Or, qui a toujours balayé publiquement les rumeurs le concernant.

16 mai 2014 : L’accord tant attendu
Scandales, blessures, rumeurs de transfert et mauvais résultats ont rythmé la saison de Messi et du Barça. Mais les deux parties ont réussi à s’entendre sur les modalités d’un futur contrat, qui devrait faire de l’Argentin le joueur le mieux payé au monde. De quoi soulager les socios blaugrana. Et rendre encore plus belle la fête en cas de titre samedi soir devant l’Atletico Madrid.