Ancien joueur puis entraîneur de la réserve du Barça, Luis Enrique a décidé de faire le grand saut en prenant les rênes de l’équipe première. Appelé à faire oublier la saison de Gerardo Martino, l’ancien coach du Celta Vigo aura à cœur de relever un Barça à terre après une année sans titre majeur.

Qui d’autre que Luis Enrique pouvait être appelé à remettre de l’ordre dans la maison blaugrana, sevrée de titre majeur cette saison ? Après avoir tenté le pari d’un entraîneur étranger au club, le directeur sportif barcelonais Andoni Zubizarreta a très vite compris qu’il fallait revenir aux fondamentaux tout en apportant du sang neuf au Barça. Le choix de Luis Enrique s’offrait donc naturellement au FC Barcelone, désireux d’effacer des tablettes l’ère Martino.

Avec Luis Enrique, le Barça espère revivre le même regain de confiance qu’il avait vécu lorsque Pep Guardiola avait pris les rênes de l’équipe en 2008. Comme son homologue catalan, le natif de Gijon est, du haut de ses 300 matchs sous les couleurs blaugrana, un ancien de la maison. Comme lui également, il est un jeune entraîneur en devenir, prometteur lorsqu’il était à la tête de la réserve barcelonaise (2008-2011), un peu moins du côté de la Roma (2011-2012), mais définitivement confirmé après cette superbe saison au Celta Vigo, qu’il a mené à la 9e place du championnat un an après sa remontée en Liga.

Il va y avoir des changements

Présenté en conférence de presse mercredi, le nouvel homme fort du club blaugrana a planté le décor, déclarant vouloir construire un nouveau Barça et proposer un football d’attaque et séduisant, ce que son prédécesseur n’avait pas réussi à faire. Luis Enrique a également annoncé la couleur en matière de recrutement : C’est une année où il va y avoir des changements, on va se renforcer pour être le plus compétitifs possible dans toutes les lignes. Une ligne de conduite déjà respectée puisque le club a officialisé l’arrivée du jeune portier allemand Marc-André Ter-Stegen pour pallier les départs de Victor Valdès et José Manuel Pinto.

Luis Enrique a d’autre part assuré que la saison en demi-teinte de Lionel Messi ne l’inquiétait pas : Il vient de signer un nouveau contrat et il ne peut pas y avoir d’union plus grande entre lui, le club et moi […] Il reste à un niveau impressionnant et il est indispensable à l’équipe. Le nouvel entraîneur du Barça veut également conserver Xavi, sur qui pesaient des rumeurs de départ : C’est un ancien coéquipier et un ami […] Il faudra qu’on discute ensemble pour voir ce qu’il veut et ce que nous voulons. Comme l’a déclaré la presse espagnole, le Barça semble donc se diriger vers un nouveau cycle, rappelant étrangement celui entamé en 2008 sous Guardiola. On ne peut souhaiter que pareille réussite pour le quadruple champion d’Europe et son nouveau patron.

Plus d'articles