Valence a tenu tête au Real Madrid (2-2), lors du match comptant pour la 36e journée de Liga. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo n’ont pas profité des mauvais résultats de l’Atletico Madrid et du FC Barcelone. Les Menrengue restent troisièmes à cinq points des Colchoneros.

Dominateur lors du début de match, le Real Madrid avait décidé d’imposer son rythme face à une équipe de Valence encore sous le choc de son élimination en demi-finale de l’Europa League. Cristiano Ronaldo a ouvert les hostilités dès la deuxième minute sur une frappe à ras de terre bien captée par Diego Alves. Pourtant, la plus grosse occasion de cette mi-temps était signée Daniel Pajejo. Le Sévillan seul devant le but de Diego Lopez, trouvait la barre transversale sur une tête décroisée (15e). Après une baisse de rythme, Valence trouvait le moyen d’ouvrir le score grâce à Jérémy Mathieu qui prit le meilleur de Raphaël Varane (43e).

Remontés comme jamais, les hommes de Carlo Ancelotti ont débuté la seconde période de la rencontre comme ils avaient commencé le match, avec beaucoup d’entrain. Les Merengue ont égalisé suite à l’opportunisme de Sergio Ramos, après une ouverture d’Angel Di Maria (58e). Mais les hommes de Juan Antonio Pizzi n’avaient pas dit leur dernier mot. Pajejo trouvait le moyen de tromper le gardien de la Maison Blanche sur une frappe croisée après un excellent service de Sofiane Feghouli (64e). Les nombreux assauts des Madrilènes en fin de match ont eu raison de la défense de Valence dans le temps additionnel grâce à une aile de pigeon de Ronaldo (92e).

Avec la défaite de l’Atletico Madrid contre Levante (2-0) et le match nul de Barça face à Getafe (2-2), le Real avait la possibilité de se rapprocher de ses rivaux. Ce nul permet à l’Atletico de conserver son avantage de cinq points sur le Real et de se rapprocher du titre. Valence pouvait définitivement digérer l’élimination en League Europa et se rapprocher de Villareal et de la septième place, synonyme de qualification en C3, mais c’était sans compter sur une défense qui a craqué lors du terme de la rencontre. A deux journées de la fin, mais avec un match en retard, le Real Madrid peut encore croire au succès cette saison en Liga. Mais le moindre faux pas sera rédhibitoire.

Simon Champion