Le fair-play financier en action

Football / News

Le fair-play financier en action
Photo TEAMSHOOT

Le fair-play financier en action

Mardi 11 septembre 2012 - 14:37

La mise en place du fair-play financier dans le football européen se met progressivement en place. Mardi, 23 clubs ont vu leur prime de participation à une compétition européenne gelée, en attendant que ces derniers présentent des garanties de paiement à l'UEFA. Mais des clubs comme le PSG, qui paie Zlatan Ibrahimovic 14 millions d'euros nets par an, pourront-ils continuer à exister ?

Désormais, les clubs de football de toute l’Europe peuvent trembler. La raison ? La mise en place progressive du fair-play financier, mesure phare du mandat de Michel Platini. Si les clubs se doivent de présenter des comptes équilibrés à la fin de la saison 2015, leur marge de manœuvre va progressivement se réduire, puisque qu’à la fin des saisons 2013 et 2014, leurs pertes ne devront pas s’élever au-delà des 15 millions d’euros. Une politique économique qui paraît difficile à mettre en oeuvre pour des équipes comme le PSG, Manchester City ou encore Chelsea. D’ailleurs le président du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenige, aussi dirigeant de l’ECA (association européenne des clubs), n’y va pas par quatre chemins pour qualifier les dépenses de ces clubs, et notamment celui de la capitale française. " Ce que fait Paris me dérange. Lorsque j’entends le montant du salaire de Zlatan Ibrahimovic (14 millions d’euros par an), j’ai mal au ventre. Sur un an, son salaire équivaut à celui de Javi Martinez sur cinq ans (3 millions d’euros par an)."

Et déjà les premières sanctions sont tombées. L’UEFA a annoncé avoir gelé les primes de participation aux compétitions européennes de 23 clubs pour retard de paiement. "Les clubs participants aux compétitions de clubs UEFA 2012-2013 devaient fournir des informations concernant l'état de leurs retards de paiement au 30 juin 2012, mesure faisant partie des demandes liées aux règles du fair-play financier et de licence des clubs 2012", a indiqué l’instance dirigeante du football européen dans un communiqué. Et parmi ces équipes pénalisées, se trouvent notamment deux poids lourd du championnat espagnol, l’Atletico Madrid et Malaga. Après avoir perdu en 2010 1,64 milliard d’euros, le football européen se veut sur le chemin de la rédemption. Mais pourra-t-il alors faire face aux ponts d’or proposés par les clubs chinois ou du golf ? Il faudra attendre 2015 pour le savoir.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live