Football - Equipe de France

Un onze signé Deschamps

Un onze signé Deschamps

Didier Deschamps ne change pas tout, mais presque. Quelques jours après avoir réservé déjà quelques surprises dans la composition de son groupe pour affronter l'Uruguay en amical, le nouveau sélectionneur en a livré quelques unes de plus lors de l'annonce de son onze de départ. Si sa première liste dans son ensemble ne représentait qu'une demi-cassure par rapport à celles de son prédécesseur Laurent Blanc, son équipe-type pour se mesurer à la Céleste ce mercredi soir au Havre (21h) est elle une sacrée révolution. "DD" n'alignera ainsi d'entrée que quatre joueurs qui étaient titulaires face à l'équipe d'Espagne en quart de finale de l'Euro 2012 il y a quelques semaines. Il s'agit d'Hugo Lloris dans les buts, Mathieu Debuchy en Défense, et la paire Franck Ribéry – Karim Benzema en attaque. Pour le reste, le champion du monde 1998 a décidé de faire confiance à des joueurs qui étaient remplaçants à l'Euro, voire pas du tout dans le groupe.

Au poste de latéral gauche, c'est ainsi Patrice Evra qui débutera face à l'Uruguay, alors qu'il avait peu à peu perdu sa place pendant l'Euro au profit de Gaël Clichy. En défense centrale, que ce soit par choix (Philippe Mexès non convoqué) ou par manque d'alternatives (Adil Rami et Laurent Koscielny blessés), Deschamps a choisi d'associer Mapou Yanga-Mbiwa et Mamadou Sakho. Le premier faisait partie de la pré-liste de Blanc pour le Championnat d'Europe, avant d'en être écarté au dernier moment, tandis que le second avait participé à toute la campagne de qualification, mais n'avait pas été retenu pour l'Ukraine et la Pologne. Tous deux très jeunes, ils pourraient représenter une charnière d'avenir pour les Bleus, tout comme Raphaël Varane, qui ne débutera finalement pas, mais pourrait entrer en cours de match.

C'est dans son système de jeu que Didier Deschamps tranche le plus avec Laurent Blanc. Là où le Cévenol se refusait à aligner deux avant-centres côte à côte, son successeur tente le pari dès sa première, en associant Karim Benzema et Olivier Giroud face à la Céleste. Les Bleus évolueront donc en 4-4-2 ce mercredi soir, avec un milieu de terrain des plus nouveaux. Si Franck Ribéry conserve sa place sur le côté gauche, c'est Mathieu Valbuena qui sera son pendant à droite, alors qu'il n'avait pas disputé la moindre seconde de jeu à l'Euro. Les récupérateurs seront Rio Mavuba, qui semble promis à un rôle capital sous l'ère Deschamps, et Maxime Gonalons, qui représente surement la plus grosse surprise de ce onze. Lloris reste le capitaine de l'équipe, mais pour le reste, on ne peut pas dire que Didier Deschamps n'appose pas sa patte d'entrée.

Le onze de départ :
Lloris - Debuchy, Yanga-Mbiwa, Sakho, Evra - Valbuena, Mavuba, Gonalons, Ribéry - Benzema, Giroud.


Achetez ce produit Didier Deschamps sur sport-kiff.com








Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Les 4 chiffres du début de saison raté du PSG Ligue 1

Les 4 chiffres du début de saison raté du PSG

Tenu en échec par Montpellier au Parc des Princes samedi (0-0), le PSG a terminé l'année sur une note négative. Et laissé l'OM s'emparer du titre de champion d'automne à la faveur de son succès contre Lille (2-1), le lendemain. Si la situation comptable du PSG est loin d'être désespérée, le bilan de passage des champions en titre après 19 journées est clairement décevant. Voici quatre statistiques qui attestent du mauvais début de saison parisien.