Rami : "On est capable de perturber l'Espagne"

Football / Equipe de France

Rami : "On est capable de perturber l'Espagne"
Photo TEAMSHOOT

Rami : "On est capable de perturber l'Espagne"

Mardi 9 octobre 2012 - 10:24

Critiqué pour ses prestations moyennes pendant l'Euro, Adil Rami est de retour en équipe de France, et s'il n'a pas encore joué sous l'ère Didier Deschamps, le défenseur central de Valence compte bien être titulaire face à l'Espagne en match de qualification à la Coupe du monde 2014. Histoire de corriger le quart de finale perdu contre la Roja il y a quelques mois ...

Adil Rami est de retour. Inhabituellement silencieux auprès des médias pendant l’Euro 2012 et depuis, absent des premières listes de Didier Deschamps, le défenseur central de Valence avait quelque peu disparu ces derniers mois. Mais l’ancien Lillois a désormais repris sa place, et son plaisir retrouvé se sent dans l’interview qu’il a accordée à L’Equipe, publiée ce mardi. Avec le recul, Rami peut revenir sur le Championnat d’Europe raté des Bleus, au cours duquel il a subi de nombreuses critiques : "Ce n’est jamais très agréable, car j’ai eu l’impression que deux ou trois matchs ont détruit tout ce que j’avais accompli lors des deux dernières saisons. C’est dur, parfois injuste. Mais je n’ai pas fait une bonne compétition. C’est le très, très haut niveau. On n’a pas le droit de se rater. Je suis encore jeune. Je vais grandir, je le sais."

Pour autant, il n’en oublie pas ce qui a été dit sur lui : "J’essaie de relativiser. Je sais d’où je viens. Il y a quelques années, j’étais mécanicien, il ne faut pas l’oublier ! Aujourd’hui, j’évolue à Valence, je suis en équipe de France. J’ai surtout envie de montrer que durant l’Euro ce n’était pas moi." Clairement fatigué en Pologne et en Ukraine après avoir disputé 65 matchs durant l’exercice 2011-2012, Adil Rami refuse de se trouver des excuses : "Je ne vais certainement pas me réfugier derrière ça ! J’ai beaucoup joué, mais ce n’est pas une raison. Je n’ai pas été bon, je n’étais pas bien, surtout physiquement. Je me suis fait bouger par les attaquants." Plus que le niveau de jeu des Bleus, c’est leur attitude qui a été une nouvelle fois pointée du doigt après leur élimination face à l’Espagne. Adil Rami ne comprend pas que l’on stigmatise une soi-disant mauvaise ambiance dans le groupe : "Franchement, elle était bonne. C’est dommage ce qu’il s’est passé à la fin, cette histoire d’image de l’équipe de France. Car l’objectif fixé par Noël Le Graët, c’était de passer la phase de groupes. On l’a fait, et on a perdu en quart de finale contre la meilleure équipe d’Europe et du monde. Pendant la préparation, en France, les vingt-trois joueurs ont été exemplaires, on a communié avec le public, on a signé des autographes. On était soutenu, je l’ai ressenti. Après, un joueur a eu un problème, ça arrive... Mais je trouve que tout a été exagéré."

Faire peur à la Roja


Aujourd’hui, l’équipe de France a changé, à commencer par son sélectionneur, Didier Deschamps, qui a remplacé Laurent Blanc. Rami indique qu’il n’a "pas eu peur" de ne pas être appelé par l’ancien entraîneur de l’OM. "Mais, dans ce métier, il faut constamment se remettre en question. Si Laurent Blanc était resté, cela aurait été la même chose. Quand tu es en équipe de France, tu es regardé, épié. Tous tes matches sont décortiqués, étudiés à la loupe. Mais je suis content de faire partie des plans de Didier Deschamps", explique-t-il. Sur le banc de touche, un statut inhabituel pour lui, lors des deux matchs de l’équipe de France en septembre, en Finlande puis contre la Biélorussie, le joueur de Valence a le déplacement en Espagne, dans 10 jours, en ligne de mire : "J’ai bien envie de le jouer. L’Espagne, c’est la meilleure équipe du monde. Je pense vraiment qu’on peut faire quelque chose à Madrid. Il faut arriver à faire douter cette équipe, à lui faire peur, à lui montrer qu’on a de bons joueurs. Je connais bien cette sélection espagnole, on est capable de la perturber."

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fiche du Stats

RamiAC Milan
Rami Adil Défenseur , 28 ans
France
AC Milan 0 buts marqués 3 matches

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live