Quels changements contre la Biélorussie ?

Football / Equipe de France

Quels changements contre la Biélorussie ?
Photo MAXPPP

Quels changements contre la Biélorussie ?

Samedi 8 septembre 2012 - 17:29

La victoire des Bleus contre la Finlande (1-0) vendredi soir n'a pas été parfaite. Loin de là. Et des modifications devront donc être apportées au onze. Si la charnière centrale et le milieu de terrain seront reconduits, certains secteurs seront à changer. A commencer par les latéraux, Evra et Réveillère, qui n'ont pas vraiment donné satisfaction, ou encore Ménez, inexistant sur son aile droite.

Un quatuor indéboulonnable

La plus grosse satisfaction nous vient du "black four". Mavuba et Diaby au milieu de terrain et la charnière centrale Yanga-Mbiwa - Sakho ont été très bons. Il ne fait guère de doutes que les quatre compères seront de nouveau titulaires contre la Biélorussie. Avec les méformes de Rami et Koscielny et la non-convocation de Mexès, le Parisien et le Montpelliérain ont su profiter à merveille de la chance qu'on leur offrait. Depuis des années, l'équipe de France se cherche une charnière. S'ils confirment, les deux "jeunots" pourraient s'installer durablement en Bleu. Devant eux, Mavuba et Diaby ont effectué un travail considérable pour couper les assauts finlandais. Pour leur grand retour à tout les deux, on peut dire que c'est réussi. Le Gunner, buteur, a été l'homme du match et a semble-t-il prit les clés du jeu en main. La rencontre de ce mardi devrait confirmer cette hypothèse.

Les latéraux peuvent trembler

Si la charnière centrale a été efficace, on ne peut pas en dire autant des latéraux. Evra et Réveillère n'ont pas franchement convaincu et il serait presque logique de voir Clichy et Jallet débuter contre la Biélorussie. Obsédé par l'aspect offensif de son poste, le Mancunien a souvent été dépassé et a créé un déséquilibre. L'une des ses pertes de balles aurait pu être fatale. Critiqué pour ses largesses défensives, "Pat'" ne pourra pas toujours profiter de son amitié avec Didier Deschamps. En ce qui concerne le Lyonnais, il faut reconnaître qu'il n'a pas été mis en difficulté par son vis-à-vis. En revanche, son apport offensif a clairement été inefficace, à l'image de ses centres totalement manqués. La bonne forme du nouveau capitaine du PSG, Jallet, risque d'être dure à contenir pour le latéral de l'OL, certes bien plus expérimenté que son concurrent.

Le cas Cabaye

Après l'Euro, Yohan Cabaye a eu un "très gros contrecoup", comme il l'avait reconnu lui-même. Loin d'être transcendant contre la Finlande, le milieu de Newcastle n'a pas montré grand chose. Et ce, même s'il a touché énormément de ballons. Peu en vue à l'animation, il n'aura absolument pas pesé offensivement. Dans l'ombre de Diaby, le Magpie est passé inaperçu. Pourtant, on devrait à nouveau le retrouver titulaire contre la Biélorussie. Avec la suspension de Nasri, la non-convocation de Ben Arfa et la méforme de Martin, l'ancien capitaine de Lille n'a plus "que" Capoue, Matuidi et Gonalons comme concurrence. Autant dire des joueurs inexpérimentés qui n'ont pas encore fait leurs preuves en Bleu pour le moment. A moins d'une grosse surprise donc, Cabaye devrait avoir sa chance mardi.

A quand une attaque efficace ?

Le principal défaut de cette équipe, et on l'a remarqué grandement à l'Euro, c'est l'attaque. Malgré la présence de joueurs très talentueux, ce secteur est en plein chantier. Très en vue au Real Madrid, Benzema est méconnaissable en Bleu et passe son temps à décrocher pour venir chercher les ballons plus bas. Si Ribéry est volontaire et virevoltant, le manque de solutions flagrant l'empêche d'être décisif. Et que dire du poste d'ailier droit ? C'est incontestablement le plus gros point d'interrogation de l'équipe. Que ça soit Ménez, Ben Arfa ou Valbuena, aucun n'a su tirer son épingle du jeu. Longtemps blessé, Rémy pourrait venir mettre tout le monde d'accord mais le Marseillais est encore juste physiquement et n'a pas été appelé. Quoi qu'il en soit, il va falloir faire quelque chose. Très fidèle à son 4-3-3, Didier Deschamps ne devrait pas en changer et continuer avec trois attaquants. La solution pourrait venir d'un replacement de Benzema, ou de la titularisation d'un buteur moins mobile que le Madrilène (Giroud? Gomis?) voire même d'une attaque à deux, soutenue par une sorte d'électron libre. Les solutions sont multiples pour un même résultat. Le match contre la Biélorussie nous apportera les réponses de Didier Deschamps.

Etienne Andurand





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live