Première mitigée sous l'ère Deschamps

Football / Equipe de France

Première mitigée sous l'ère Deschamps
Photo TEAMSHOOT

Première mitigée sous l'ère Deschamps

Mercredi 15 août 2012 - 23:09

L'équipe de France n'a pas réussi à s'imposer dans son match amical face à l'Uruguay (0-0). A l'image de Mathieu Debuchy, blessé en début de rencontre, les Bleus n'avaient probablement pas l'énergie nécessaire pour pousser leurs actions jusqu'au bout. Mais pour son premier match à la tête des Bleus, Didier Deschamps pourra cependant se satisfaire des prestations de certains nouveaux, comme Yanga-Mbiwa et Capoue.

C’est donc dans un 4-4-2 inédit que l’équipe de France s’est présenté face à l’Uruguay. Avec Olivier Giroud et Karim Benzema en pointe de l’attaque, Didier Deschamps avait décidé d’afficher ses ambitions, pour sa première rencontre à la tête des Bleus. Au milieu de terrain, Maxime Gonalons et Rio Mavuba, alignés d’entrée devaient récupérer un maximum de ballons, avec pour la consigne d’alimenter le plus rapidement possible Mathieu Valbuena et Franck Ribéry. Les Uruguayens, fidèles à leur réputation d’équipe défensive, avaient pour leur part décidé de laisser le ballon dans les pieds des Français. A la fin de la première période, les Bleus avaient 70% de possession de balle. Mais sans pour autant être arrivés à se montrer réellement dangereux.

Excepté au quart d’heure de jeu, lorsque sur un corner de Valbuena, Giroud déviait parfaitement la balle pour Mapou Yang-Mbiwa, seul au second poteau. Le Montpelliérain arrivait à placer sa tête, mais trouvait Muslera, le gardien uruguayen, qui détournait la frappe sur le poteau. La suite des quarante-cinq premières minutes ne fut qu’une succession de passes dans le camp uruguayen, sans que les joueurs de Didier Deschamps n’arrivent à trouver de décalage. Les coéquipiers de Diego Forlan procédaient de leur côté par contre, et arrivaient à se montrer dangereux à une ou deux reprises, comme sur cette remise d'Abreu sur Forlan dans la surface de réparation. Mais l’ancien joueur de l’Inter était contré par la défense française. La charnière centrale, composée de Mapou Yanga-Mbiwa et de Mamadou Sakho a d’ailleurs tenu le choc. Le Montpelliérain a marqué des points en étant toujours juste dans la relance et très propre dans ses interventions. Seule la blessure de Mathieu Debuchy, remplacé par Christophe Jallet en début de rencontre, venait ternir la prestation des quatre arrières.

En seconde période, Didier Deschamps remplaçait Rio Mavuba par Etienne Capoue. Et le Toulousain pour ses premières minutes sous le maillot tricolore, arrivait à rapidement s’illustrer. Toujours bien placé, Capoue jouait parfaitement le rôle de briseur de ligne qu’il occupe déjà avec le TFC. Il fut même à l’origine d’un centre parfait à destination de Mathieu Valbuena, qui butait sur Muslera (50e). Dix minutes plus tard, s’était au tour de Benzema de placer une somptueuse reprise de volée qui échouait sur le poteau (59e). En fin de match, les Français poussaient mais n’arrivaient pas à faire plier le bloc défensif uruguayen. Les Sud-Américains auraient d’ailleurs pu s’imposer sur leur seule occasion de la rencontre, mais comme Hugo Lloris veillait au grain (72e).

Pour un match amical du mois d’août, où les organismes n’ont pas totalement digéré les préparations estivales, les Français se sont montrés plutôt en jambe et avec beaucoup d’envie. Certains joueurs, comme Yanga-Mbiwa ou encore Capoue, ont pu montrer leur volume de jeu et devraient en toute logique faire partie du groupe France lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. D’autres en revanche, comme Bafétimbi Gomis, très maladroit en fin de match, pourraient voir le train bleu leur filer sous le nez.

Fiche du Stats

Amicaux Internationaux
-

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live