Pas si Blanc, Laurent ?

Football / Equipe de France

Pas si Blanc, Laurent ?
Photo DR

Pas si Blanc, Laurent ?

Mercredi 1 février 2012 - 23:38

Illustration des tensions existantes entre Laurent Blanc et la Fédération française de football (FFF). Le sélectionneur national n'aurait pas prévenu la FFF d'un accord commercial avec le Crédit Agricole, partenaire des Bleus, alors que l'opération prévoit l'utilisation de Clairefontaine. Son prédécesseur à la tête des Bleus, Raymond Domenech, avait lui aussi privatisé l'image de l'équipe de France.


La Lettre du Sport n°668

Ils sont condamnés pour le pire et le meilleur à cohabiter ensemble jusqu'à la fin de l'Euro 2012. Après ? Après leur route devrait se séparer. Entre Laurent Blanc et Noël Le Graët le courant a décidément du mal à passer. Quand le premier veut prolonger immédiatement son contrat de sélectionneur national, le second lui demande de faire ses preuves en compétition. L'affaire révélée par L'Express ne risque pas de les rapprocher. Moyennant une somme estimée entre 250.000 et 300.000 euros, Laurent Blanc est la tête d'affiche de l'opération "L'équipe de tous les footballs" lancée par le Crédit Agricole, le partenaire de la Fédération française de football (FFF). Le principe est simple. Vingt-deux joueurs amateurs vont être sélectionnés avant d'être entraînés par Laurent Blanc et de disputer un match de gala les 17 et 18 mars prochains. Le hic, vient du fait que Laurent Blanc n'aurait pas prévenu son employeur de ce petit "extra". Un oubli fâcheux pour un salarié pourtant choyé par la FFF avec son salaire annuel d'1,8 million d'euros brut par an (primes et sponsoring inclus). Mis devant le fait accompli, Noël Le Graët reproche à Laurent Blanc d'avoir joué "perso".

Le précédent SFR

Dans l'affaire, il est intéressant de noter que l'opération commerciale doit se dérouler à Clairefontaine, propriété de la FFF. Qui a donné l'autorisation au Crédit Agricole et à Laurent Blanc de "privatiser" le centre national d'entraînement ? On remarquera aussi l'étrange similitude qui existe avec une précédente affaire. En 2006, Raymond Domenech avait provoqué un tollé médiatique en refusant de commenter sa liste pour la Coupe du monde en Allemagne devant la presse convoquée. L'ancien sélectionneur national avait alors réservé ses premières déclarations à SFR, un partenaire de la FFF, en répondant aux questions d'Estelle Denis, sa compagne. Un mélange des genres détonnant. Domenech avait alors été sommé de suspendre son contrat personnel avec l'opérateur téléphonique.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine