Football - Equipe de France

Pas de mariage Blanc pour Le Graët

Pas de mariage Blanc pour Le Graët

La carotte pour faire avancer l'âne. On ne dira pas ici qui tend le légume et qui fait l'équidé mais tout le monde aura compris. Alors que le sélectionneur national Laurent Blanc avait affirmé dans les colonnes de L'Equipe du 28 octobre dernier son intention de prolonger l'aventure avec l'équipe de France, mais avant le début de l'Euro 2012 en Ukraine et en Pologne -" Si je dois rester, il faudra que mon contrat soit prolongé avant l'Euro" -, son président Noël Le Graët n'a pas partagé le même avis, lundi, devant les caméras de L'Equipe.TV.

En effet, en fin de contrat à l'été 2012, après l'Euro justement, le Cévenol pourrait être reconduit selon les prestations de son équipe durant cette compétition, sa première depuis son arrivée en poste en 2010. C'est en substance ce qu'a expliqué Noël le Graët, désireux de juger sur pièce. "Je pense que c'est plus sain comme cela", a ainsi estimé le président de la 3F. "Il faut aller le plus loin possible à l'Euro, mais surtout il faut passer les poules. Gérer un groupe en compétition, c'est l'heure de vérité. L'équipe de France doit faire mieux sportivement. Le temps de la gagne est venu."

Le Graët veut juger Blanc sur pièce


Des propos qui devraient tendre un peu plus les relations entre les deux hommes, qui se retrouvent ce mercredi au siège de la Fédération française de football pour la traditionnelle réunion mensuelle. Toutefois, Blanc, déjà mis en opposition avec son président en décembre dernier, avait préféré jouer la carte du consensus au sujet de sa prolongation qui tardait à venir : "Mon contrat, ça nous concerne, moi et le Président, ça ne vous concerne pas. (...) Quand il y aura des polémiques entre Noël Le Graët et moi, vous le saurez. Le problème est que, quand il n'y en a pas, vous (les journalistes) les inventez. Vous avez décidé dès le départ qu'avec monsieur Le Graët on allait être en opposition. On le sera peut-être, je n'en sais rien, mais pour l'instant, on ne l'est pas."

Pas sûr que la sortie médiatique de Le Graët plaise toutefois à un Laurent Blanc qui souhaite savoir au plus vite s'il pourra s'inscrire dans la continuité avec les Bleus. Mais le président de l'En Avant-Guigamp prône la jurisprudence Raymond Domenech – prolongé 4 ans par la 3F après la réussite du Mondial 2006 avec les quatre dernières années que l'on sait - et ne veut pas mettre la charrue avant les bœufs. Blanc, qui avait affirmé au début de son mandat que ce n'était pas son "trip de continuer quand (il) échoue", n'a semble-t-il désormais pas le choix. Il sera jugé sur ses résultats et devra espérer sortir de la poule D, qui compte l'Angleterre, la Suède et l'Ukraine, pour espérer apposer sa signature sur un nouveau bail de deux ans, l'amenant à la Coupe du monde 2014, au Brésil.

Julien Froment


Achetez ce produit FFF sur sport-kiff.com













Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Deschamps: "J'ai encore du temps" Equipe de France

Deschamps: "J'ai encore du temps"

Après trois défaites lors de ses quatre dernières rencontres, l'équipe de France entame sa dernière saison de préparation pour l'Euro 2016. Le déplacement au Portugal doit marqué un changement de cap, au moins dans la manière, des Bleus. En conférence de presse, Didier Deschamps a confié son souhait de voir les Bleus retrouver "ce qui a fait notre force", vendredi face au Portugal en amical. Le sélectionneur de l'équipe de France revient aussi sur la place de Paul Pogba et l'association qu'il pourrait constituer entre Karim Benzema et Nabil Fékir.