Nasri attendu au tournant

Football / Equipe de France

Nasri attendu au tournant
Photo TEAMSHOOT

Nasri attendu au tournant

Lundi 11 juin 2012 - 16:36

Bien moins en vue que le duo Karim Benzema – Franck Ribéry lors des derniers matchs de préparation de l’équipe de France, Samir Nasri est le joueur offensif que l’on attend désespérément de voir briller en Bleu. Le joueur de Manchester City devrait être à nouveau titularisé face à l’Angleterre ce dimanche (18h) pour l’entrée en lice des joueurs de Laurent Blanc, mais doit prouver que lui aussi est indiscutable. C’est pour l’instant loin d’être le cas.

Samir Nasri joue peut-être son match le plus important sous le maillot de l’équipe de France ce lundi. Sacré champion d’Angleterre cette saison avec Manchester City, après plusieurs échecs dans les rangs d’Arsenal, le milieu de terrain offensif retrouve une équipe des Three Lions composée de joueurs qu’il connait parfaitement, pour la première rencontre des Bleus à l’Euro 2012. A priori amené à occuper désormais le côté droit de l’attaque tricolore, le Citizen est sous pression suite à ses prestations mitigées lors des derniers matchs de préparation des Français, face à la Serbie puis l’Estonie, d’autant que Karim Benzema et Franck Ribéry, ses deux compagnons en attaque, ne se sont eux pas fait prier pour marquer des points.

Bien qu’il admette que Nasri "peut faire beaucoup mieux", le sélectionneur l’a trouvé "en progrès" contre l’Estonie, et juge les critiques de la presse à son égard "trop sévères". "Il a le talent, il va y arriver. Maintenant, quand j'entends qu'il ne déborde pas, qu'il ne percute pas comme Ribéry, qu'il ne centre jamais... Il n'a tout simplement pas les mêmes qualités, mais ne vous inquiétez pas, on le sait", analyse le Cévenol. Franck Ribéry, beaucoup plus en vue à gauche que son pendant sur l’aile droite, défend lui aussi les prestations de l’ancien Marseillais : "Je trouve qu'on met un peu trop de pression autour de Samir. Il s'entraîne bien, il se sent bien dans le groupe. Lors du dernier match, c'était beaucoup mieux. Il monte en puissance."

S’il n’a pas l’air de se sentir particulièrement à son aise sur le côté droit, Samir Nasri rejette l’idée d’y évoluer à contrecœur : "Il y a eu toute une période en fin de saison où j'ai joué à droite et David Silva jouait à gauche. A Arsenal j'ai joué aussi côté droit. C'est un poste que je connais, ça fait cinq ans que j'y joue, j'ai mes repères à ce poste." Clamant au départ haut et fort son souhait de jouer en numéro 10, le Citizen apprécie la liberté que lui laisse Laurent Blanc : "Je me sens bien car je ne reste pas que sur l'aile droite. J'ai pour consigne de beaucoup dézoner pour venir comme quatrième milieu et laisser plus de place offensive à Karim et Franck. Mathieu Debuchy prend aussi beaucoup le couloir, ça me libère un petit peu et me permet de rentrer dans l'axe : il y a moins de marquage car le défenseur a peur de me suivre dans l'axe." Contre l’Angleterre, où il devrait faire face au redoutable Ashley Cole, Nasri aura beaucoup à prouver, restant a priori le seul joueur discutable du trident offensif. "J’ai envie de briller", déclare-t-il. On ne peut que lui souhaiter, pour son bien et celui de l’équipe de France.





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fiche du Stats

Euro
- Groupe D - Journée 1

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

« Notre projet ne s'arrête pas là. »

Vadim Vasilyev, vice-président de Monaco

Direct Live