De nombreux joueurs de l’équipe de France ont réagi avec émotion à leur convocation par Didier Deschamps pour la Coupe du monde. Florilège.

Lucas Digne (sur BFM TV)
Je suis très heureux et très ému. J’ai hâte de vivre tous les jours cette Coupe du monde même si je ne réalise encore pas vraiment. Etre dans cette liste, c’était inimaginable. C’est un rêve qui se réalise. La Coupe du monde, c’est le summum. C’est ce qu’il y a de plus beau. Tout footballeur voudrait la jouer. 

Clément Grenier

Morgan Schneiderlin (sur Europe 1)
Je l’ai appris en direct à la télé. Je n’ai pas été tenu au courant avant. Avant la liste, ma famille et des amis y croyaient beaucoup, moi un petit peu moins. Je suis très content. C’est une magnifique récompense. Maintenant, je vais me rendre à Clairefontaine et ça va beaucoup me servir pour l’avenir. Je vais essayer de prouver que j’ai le niveau international

Blaise Matuidi

Mamadou Sakho (sur BFM TV)
Tant que la liste n’était pas annoncée, j’avais la boule au ventre parce que dans le foot, rien n’est jamais acquis. Je suis satisfait de cette équipe. Si le sélectionneur estime que c’est le meilleur groupe pour bien figurer à la Coupe du monde, je respecte ses choix.

Yohan Cabaye

Rio Mavuba (sur le site officiel du LOSC)
Je suis super content et soulagé ce soir. Je ressens de la joie, d’abord, mais aussi beaucoup de fierté et une sorte de décompression après une journée qui m’a semblé interminable. Un aboutissement, je ne sais pas, mais il est clair que j’aurais sans doute eu un petit goût d’inachevé si je n’avais jamais connu une phase finale d’une grande compétition avec les Bleus. J’ai beaucoup travaillé pour ça. J’ai réalisé une bonne première partie de saison avec le LOSC. Le début d’année a ensuite été plus compliqué, avant que je me blesse en mars. (…) Je sais aussi que je n’aurais jamais pu obtenir cette convocation sans mes partenaires. Mes pensées vont également vers eux ce soir.

Steve Mandanda

Mathieu Valbuena (sur RMC)
J’ai vécu l’annonce devant ma télé. C’est toujours autant d’émotion et de fierté. J’avais la boule au ventre. On ne sait jamais. Les performances que j’ai pu faire en sélection ont été différentes de celles à l’OM. Il faut prendre en compte les circonstances. Après ma blessure à l’épaule, je suis revenu dans un groupe, où ça n’a pas toujours été simple. Je dépends aussi d’un collectif. Et personnellement, je n’ai pas été très rayonnant. J’aurais dû me montrer meilleur, par rapport à mon statut. Mais cela fait huit ans que je suis là, et ce fut la plus compliquée.

Antoine Griezmann :

Benoît Trémoulinas (sur RMC)
C’est une belle revanche pour moi. J’ai connu six mois difficiles à Kiev. Je suis très heureux, je remercie l’AS Saint-Etienne de m’avoir fait confiance. C’est très gratifiant d’être dans les sept réservistes.

Rémy Cabella :