Les primes en éliminatoires, c'est fini !

Football / Equipe de France

Les primes en éliminatoires, c'est fini !
Photo TEAMSHOOT

Les primes en éliminatoires, c'est fini !

Vendredi 7 septembre 2012 - 20:11

Le nouveau système de primes entre la Fédération français de football et les joueurs de l'équipe de France a été acté. Les Bleus ne seront récompensés que pour des résultats de valeur. Ils ne toucheront donc rien s'ils ne se qualifient pas pour la Coupe du monde 2014, et ne toucheront plus de primes pour les matchs amicaux.

Leurs primes, les Bleus devront les mériter. Avant d’entamer concrètement la campagne de qualification à la Coupe du monde 2014 ce vendredi soir avec un premier match face à la Finlande, la Fédération française de football souhaitait acter un nouveau système de primes pour les joueurs de l’équipe de France. Et c’est ce qu’elle a fait, à l’issue de négociations avec les joueurs nommés par le groupe pour les représenter, parmi lesquels Hugo Lloris, Karim Benzema, Franck Ribéry ou encore Rio Mavuba. Ce vendredi, le président de la FFF Noël Le Graët annonce ainsi les grandes lignes du nouveau "contrat" passé avec les Bleus, qui se veut résolument tourné vers l’objectif du Mondial 2014. En clair, à l’exception d’une prime à l’image revue à la hausse, passant de 10 000 à 15 000 euros par rencontre, les internationaux ne toucheront plus de prime "acquise". "Je pense que c'est la bonne attitude. C'est un sujet qui intéresse", indique Le Graët.

S’ils ne se qualifient pas pour la Coupe du monde au Brésil, les hommes de Didier Deschamps ne toucheront donc rien. "Si nous y allons, en revanche, les joueurs ayant participé à la qualif' toucheront 30% de la somme versée par la FIFA. Pareil pendant la compétition : 30% de la somme versée par la FIFA en cas de qualification pour les quarts en ainsi de suite", explique le président de la 3F, satisfait qu’un sujet qui a fait tant de bruit par le passé soit clos pour un moment : "On n'aura pas à reprendre les discussions avant le Brésil !" Dans le même ordre d’idées de primes récompensant des résultats d’importance, les matchs amicaux n’en seront plus assortis : "Ce qui n'est pas rien. Cette année, il y en a quand même six." En février dernier, après leur victoire en amical face à l’Allemagne, les Tricolores avaient par exemple touché 18 000 euros chacun. Ce genre de largesses est bien terminé.

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine