Football - Equipe de France

Laurent Blanc gardera son poste si...

Laurent Blanc gardera son poste si...

Noël Le Graët a fait toute la lumière sur le dossier de la prolongation de contrat de Laurent Blanc. Invité à s'expliquer sur le plateau du Canal Football Club ce dimanche soir, le président de la Fédération française de football a évidemment été questionné sur son refus d'allonger le bail du sélectionneur des Bleus jusqu'à la Coupe du monde 2014, que Blanc aimerait disputer à la tête de l'équipe de France. Alors que le Cévenol est lié à la FFF jusqu'à l'Euro 2012 seulement, et demande à ce que son contrat soit prolongé dès à présent de deux ans, afin de s'inscrire dans la durée avec les Bleus et ne pas avoir le couteau sous la gorge lors de la compétition continentale de l'été prochain, Le Graët s'y refuse catégoriquement. L'ancien Guingampais craint en effet apparemment que Laurent Blanc ne fasse du Mondial au Brésil sa priorité, et n'utilise l'Euro afin de préparer le rendez-vous sud-américain.

Si Noël Le Graët veut voir le champion du monde 1998 rester en poste après l'Euro, il exige un bon résultat en Ukraine et en Pologne : "Je souhaite qu'il reste, qu'il fasse un bon Championnat d'Europe, je n'ai pas envie qu'on prépare la Coupe du monde. J'ai envie qu'il reste à la condition claire que l'Euro 2012 soit satisfaisant sur un plan sportif." Ouvertement critiqué sur le plateau de l'émission de Canal + par Christophe Dugarry, ami proche de Blanc et consultant de la chaîne cryptée, Le Graët a toutefois nié les rumeurs qui lui prêtent une prise de contact avec Paul Le Guen, en vue de le nommer en remplacement de Blanc à l'issue de l'Euro : "En aucun cas, je ne prendrai contact avec qui ce soit, Pierre, Paul ou Jacques." Au rang des désaccords annoncés entre lui et Laurent Blanc, le président de la 3F a également nié être gêné par les émoluments de l'ancien entraîneur de Bordeaux, dont il dit qu'il "mérite son salaire", ou encore par les primes de son imposant staff. Le seul point discordant entre les deux hommes semble donc être la prolongation de contrat de deux ans du sélectionneur, que celui-ci souhaite avant résultat à l'Euro, et Le Graët après. Mais comme cela a justement été rappelé, Laurent Blanc est libre de négocier un contrat avec un club ou une autre sélection d'ici l'Euro.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport