Plus personne ne devrait remettre en cause la place de Mathieu Valbuena dans le onze de départ de l’équipe de France. Auteur d’une saison compliquée avec l’OM, à l’image de son équipe, petit vélo prend une toute autre dimension à chaque fois qu’il enfile le maillot tricolore. Face à la Norvège (4-0) mardi soir, il a délivré trois passes décisives et il a fluidifié le jeu des Bleus.

Depuis que Didier Deschamps a pris en main la destinée de l’équipe de France à la suite de l’Euro 2012, Mathieu Valbuena n’a jamais déçu à chaque fois qu’il a eu à enfiler le maillot bleu. Pour matérialiser son importance en équipe nationale, il suffit de se pencher sur ses statistiques. Avec ses trois passes décisives face à la Norvège mardi soir, le milieu offensif marseillais est désormais impliqué sur 12 des 33 buts de l’équipe de France sous l’ère Deschamps. Pourtant, il fait partie des joueurs dont la place est systématiquement remise en cause, contrairement à un Franck Ribéry, ou encore un Karim Benzema, dont les performances sous le maillot bleu n’ont pourtant rien à lui envier.

Nasri éliminé, Valbuena a le champ libre

Lors des barrages aller face à l’Ukraine (0-2), Didier Deschamps avait même décidé de se passer de ses services et de lui préférer Samir Nasri dans le onze de départ. Le sélectionneur s’en était mordu les doigts, tant à cause de la prestation du joueur de Manchester City, que par l’absence de cohérence collective qu’il en avait résulté. Le jeu de Valbuena est simple et c’est ce qui manque souvent à cette équipe de France, dont les éléments offensifs phagocytent trop souvent le ballon à outrance. Le Marseillais cherche à jouer rapidement et simplement, sans chercher l’exploit individuel.

Blaise Matuidi n’a d’ailleurs pas tari d’éloge au moment de parler de son coéquipier. Il n’est jamais décevant. Ce qu’il a encore fait ce soir (mardi), c’est excellent. On espère qu’il sera au top pendant le Mondial comme il l’a toujours été jusqu’à présent, a déclaré le milieu de terrain parisien en zone mixte, dont les propos ont été rapportés par L’Equipe. L’intéressé a pour sa part préféré la jouer modeste : Je monte en puissance même si je peux encore faire mieux, a-t-il expliqué, avant néanmoins d’avouer avoir pris beaucoup de plaisir. Ce qui est certain, c’est qu’il en a aussi donné beaucoup à tous les supporters de l’équipe de France.