Interrogé sur le fait que les Bleus pourraient sortir la nuit durant la Coupe du monde, Didier Deschamps s’est quelque peu emporté. Alors que le journaliste lui demandait s’il était au courant qu’il y avait un bordel à 500 mètres de l’hôtel réservé par l’équipe de France, DD a décidé d’employer un ton menaçant. Non (ndlr : je ne le savais pas). Mais apparemment vous êtes mieux renseigné que moi. C’est bizarre, parce que vous devez fréquenter les mêmes endroits que les joueurs. Quand on va jouer en Ukraine, je sais aussi que les soirées des journalistes sont très animées, a déclaré Deschamps, dans un entretien accordé au Monde. Curieusement, vous allez dans les mêmes endroits mais ça se sait moins. Souvent, j’arrive à le savoir quand même. Au cas où. Parce que vous pouvez avoir des dossiers sur les joueurs, mais j’en ai aussi sur vous. C’est bien ce qui se passe. Après, chacun fait ce qu’il veut. Les journalistes sont donc prévenus !

Plus d'articles