En signant à Monaco en début de saison, Eric Abidal voulait relancer sa carrière et se donner le droit de rêver d’un nouveau défi en Bleu. Pari raté pour l’ancien Barcelonais, non retenu pour la Coupe du monde et qui aurait décidé de mettre un terme à sa carrière internationale.

Après avoir vaincu le cancer et rejoint l’AS Monaco en début de saison, Eric Abidal s’était fixé comme objectif de revenir au plus haut niveau et de retrouver l’équipe de France pour participer à ce qui aurait été sa dernière Coupe du monde. Mais le contre-la-montre qu’il s’était lancé en s’engageant pour le club de la Principauté était une marche trop haute pour l’ancien Lyonnais, dont la saison en demi-teinte a eu raison de ses rêves de Mondial.

Mais si Samir Nasri n’a pas été retenu par Didier Deschamps, la non convocation d’Eric Abidal prête beaucoup moins à débat. Abi, comme le sélectionneur l’a affectueusement appelé en conférence de presse, n’était simplement pas prêt. S’il a retrouvé la compétition sous les couleurs monégasques, il n’a jamais réussi à atteindre le niveau qui était le sien avant ses problèmes de santé. Un facteur auquel DD n’a pas manqué de faire allusion à l’heure de justifier ses choix : Toutes les décisions sont difficiles sur un plan humain et affectif, et c’est encore plus difficile avec Abi. Je l’ai repris en grande forme il y a un an, je lui ai dit que je le reprenais pour être titulaire. Sa forme n’est plus à la hauteur de celle qui était la sienne en début de saison, des joueurs ont pris de l’avance sur lui.

Priorité à la jeunesse

Titulaire lors du match aller de barrage face à l’Ukraine (0-2), Eric Abidal avait montré beaucoup de difficultés et soulevé des interrogations quant à son retour chez les Bleus. De plus, Didier Deschamps a longtemps insisté sur son intention de préparer l’avenir et des compétitions comme l’Euro 2016 que la France organisera, donnant la priorité aux jeunes joueurs : Je préfère avoir un joueur plus jeune pour le préparer aux échéances qu’on aura plus tard.

Professionnel jusqu’au bout, Eric Abidal n’a jamais nié qu’il avait du mal à retrouver son niveau d’antan. Après l’annonce de la liste, il a même tenu à souhaiter bonne chance à une sélection dont il a été le patron et dont il se sent toujours proche : Un grand merci pour chacun de vos mots. Sincèrement touché. Allez les Bleus. Une déclaration de grande classe de la part du capitaine monégasque, qui partait de trop loin et dont la participation à la Coupe du monde n’était malheureusement qu’un rêve. Selon RMC, il aurait d’ailleurs décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. En fin de contrat avec l’ASM, il pourrait même fouler un terrain en professionnel pour la dernière fois ce samedi, dans le cadre de la 38e journée de Ligue 1. La boucle serait bouclée.