Après le licenciement de Philippe Hinschberger le 22 octobre dernier, le FC Metz a présenté ce lundi son successeur, à savoir Frédéric Hantz.

L’ancien coach du MHSC s’attend à une mission compliquée en Lorraine mais espère stopper la spirale négative au plus vite (3 points après 11 journées).

« Je n’aurais jamais imaginé être là. Quand tu te fais virer le premier mois de l’année, comme cela a été mon cas avec Montpellier, tu te dis qu’il faut mieux attendre l’année suivante. Mais après, il y a le destin, des rencontres, un timing qui font que tu dis oui, alors que dix jours avant, tu aurais dit non (…) Si on veut espérer se sauver, il va avant tout falloir bien plus d’intensité. Soit on est capables d’élever notre niveau d’intensité dans tout ce qu’on fait, et on pourra espérer, soit ce n’est pas le cas, et il n’y aura alors aucun espoir », a déclaré le nouvel entraîneur messin qui a également affirmé ne pas avoir encore évoqué le mercato d’hiver avec ses dirigeants.