L’équipe de France s’est imposé ce vendredi 2-0 contre le Pays de Galles. Tout au long du match, les hommes de Didier Deschamps se sont montrés supérieurs et auraient pu marquer encore plus de buts. Un match sérieux marqué par une réalisation d’Antoine Griezmann ainsi qu’un but d’Olivier Giroud. De bon augure avant la rencontre contre l’équipe d’Allemagne mardi prochain.

 


C’est une période de l’année sans pression pour l’équipe de France, ce qui est loin d’être commun. En novembre, les Bleus nous avaient habitué à se faire peur. Les barrages pour se qualifier à la Coupe du monde étaient devenus une mauvaise blague, que ce soit contre l’Irlande il y 8 ans, ou contre l’Ukraine il y a 4 ans. Mais grâce à son joli parcours de qualification, l’équipe de France sait qu’elle sera en Russie en juin prochain et c’est pour cela qu’elle s’entraîne dans une belle ambiance, comme le montrent les vidéos que poste chaque jour « l’EDF » sur les réseaux sociaux. Didier Deschamps doit être content, lui qui adore quand son groupe vit bien et qui le construit d’ailleurs en ce sens à chaque fois (donc toujours sans Benzema…).

Martial ou Coman ?

Pour les deux matchs amicaux qui attendent les Bleus ce vendredi au Stade de France face au Pays de Galles et ce mardi à Cologne face à l’Allemagne, le sélectionneur devrait revenir à un 4-2-3-1. C’est le système qui a permis à son équipe d’aller jusqu’en finale à l’Euro. Néanmoins, le placement d’Antoine Griezmann souvent à côté de Giroud laisse croire que les Bleus jouent plutôt en 4-4-2, le joueur de l’Atletico se muant en deuxième attaquant qui décroche. Face à la sélection de Gareth Bale, qui sera absent, Deschamps pourrait aligner devant quatre joueurs qui n’ont jamais joué ensemble : Giroud, Griezmann, Martial et Mbappé. Cependant, les dernières informations laissent penser que le Mancunien Anthony Martial, de retour en équipe de France après plus d’un an, pourrait voir Kingsley Coman être aligné à sa place. Néanmoins, avec les 6 changements que proposent les matches amicaux, l’ancien monégasque aura à coup sûr sa chance.

Défense remaniée

La défense qui jouera contre les Pays de Galles ne ressemblera en revanche en rien à celle qui devrait débuter à la Coupe du monde. Dans ce secteur, le staff des Bleus doit faire face à une série de blessures impressionnante (Mendy, Sidibé, Lloris…) et il n’est pas fou d’imaginer que seul l’un des quatre défenseurs aura sa place au coup d’envoi du mondial. La charnière centrale composée de Koscielny et Umtiti était la charnière de l’Euro car Varane ne jouait pas, ce qui sera le cas également demain. Le Madrilène, pourtant présent dans le groupe, semble trop court physiquement et devrait être aligné face à l’Allemagne mardi. Il semble avoir sa place coûte que coûte et bien malin qui imaginera le défenseur qui sera aligné avec lui en juin prochain. Sur les côtés, Jallet tient la corde (en l’absence de Sidibé) à droite tandis que Kurzawa et Digne vont se battre pour une place à gauche (en l’absence de Mendy). Mandanda, le gardien numéro 2 de l’équipe de France est quant à lui sûr d’être aligné.

La compo probable des Bleus : Mandanda – Jallet, Koscielny, Umtiti, Kurzawa ou Digne – Tolisso, Matuidi (cap.) – Mbappé, Griezmann, Martial ou Coman – Giroud.