Un petit OM, du grand Mendes

Football / Europa League

Un petit OM, du grand Mendes

Jeudi 4 octobre 2012 - 23:05

L'OM a corrigé l'AEL Limassol (5-1) ce jeudi à l'occasion de la 2e journée de l'Europa League. Le score est flatteur, pourtant à la mi-temps, les Phocéens étaient tout heureux de ne pas être menés (1-1). Après l'entrée de Valbuena et Gignac et le gros coup de mou physique des Chypriotes, les Olympiens, avec un bon Mendes, ont déroulé et se sont donnés de la confiance à trois jours du Classico contre le PSG.

L'Olympique de Marseille est prêt pour le Classico. A l'occasion de la deuxième journée de l'Europa League, les Phocéens se sont imposés face à l'AEL Limassol (5-1). Mais que ce fut difficile à venir. Cette compétition n'est clairement pas une priorité pour les Olympiens. Pour preuve, Elie Baup avait décidé d'aligner d'entrée le jeune Aloé (18 ans), Raspentino, Mendes, J.Ayew ou encore Rémy, encore à cours de forme. Mais à vouloir préserver ses cadres, l'entraîneur phocéen mettait son équipe en danger face à une formation chypriote, certes méconnue, mais talentueuse. Bousculé, l'OM fléchissait et se défendait comme il pouvait. De la hanche, Kaboré remettait involontairement sur Ouon qui fusillait Mandanda (0-1, 22e).

Le Stade Vélodrome, dans un silence de cathédrale, ne comprenait pas vraiment ce qui venait de se passer. Le scénario était pourtant assez logique tant les Marseillais ne montraient rien en première période. Il fallait même attendre la 42e minute pour voir la première alerte sur le but chypriote et une frappe de Barton. Meilleur joueur côté français, l'international anglais prenait les clés du jeu pour pousser ses partenaires à évoluer plus haut. Sur corner, il déposait le cuir sur la tête de Mendes, dont la reprise parfaite profitait à Fanni qui égalisait d'un puissant coup de crâne (1-1, 43e). Presque contre le cours du jeu, l'OM recollait.

La satisfaction Mendes


Physiquement, Limassol marquait sérieusement le pas en seconde période. Favorisé par les entrées successives de Valbuena et Gignac et la montée en puissance collective de l'équipe, Marseille montrait un meilleur visage. Et faisait la différence grâce à deux nouveaux coups de casques signés Mendes (2-1, 61e) et Rémy (3-1, 76e). En fin de match, Gignac (4-1, 90e) et Rémy (5-1, 92e) corseront l'addition. Les Phocéens remportent donc leur deuxième succès en autant de rencontres dans cette phase de poules et préparent à merveille le Classico contre le PSG de dimanche. Les enseignements du match sont insignifiants étant donné le turn-over effectué par Elie Baup.

La première apparition de Lucas Mendes aura été payante. Solide défensivement, le Brésilien a livré une passe décisive et redonné l'avantage aux siens alors que la situation n'était pas vraiment agréable. Morel a bien du soucis à se faire. Principale satisfaction, Barton a su apporter sa grinta et son sens du jeu quand l'OM fléchissait sérieusement. Son apport en championnat, lorsqu'il aura purgé sa suspension, ne sera vraiment pas négligeable. La principale inquiétude vient du manque de solutions. Avant la rentrée des habituels titulaires, les Phocéens semblaient sans solutions et ont ensuite déroulé quand Limassol s'est effondré physiquement. Personne à Marseille ne fera la fine bouche de cette belle victoire mais il ne faudra pas oublier qu'à la mi-temps, le score nul était presque miraculeux. La victoire est là, et c'est bien là le principal.

Fiche du Stats

Europa League
- Groupe C - Journée 2

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live