Football - Europa League

Lyon et Bordeaux pas protégés

Lyon et Bordeaux pas protégés

Si évidemment, tous les regards seront tournés jeudi sur le tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des champions, il ne faut pas oublier la petite sœur de la plus prestigieuse des compétitions européennes, l'Europa League. D'ailleurs deux clubs français sont encore concernés par la C3 : l'Olympique Lyonnais et les Girondins de Bordeaux. Alors que les troupes de Rémi Garde et de Francis Gillot se sont assurés le droit de recevoir au match retour en terminant premier de leurs poules, ils ne seront cependant pas à l'abri de rencontrer quelques grosses cylindrées dès le tour suivant.

Par exemple, les quatre moins bons troisièmes de la phase de poules de la Ligue des champions (ayant le plus petit coefficient UEFA) sont tous susceptibles de rencontrer les deux clubs de Ligue 1. Cela signifie que le Dynamo Kiev, le Zenith Saint-Pétersbourg, l'Ajax Amsterdam ou encore le BATE Borisov sont des adversaires potentiels des Lyonnais et des Bordelais. Et même parmi les clubs ayant terminés 2e de leur groupe d'Europa League, quelques équipes sont à craindre. En effet, l'Atletico Madrid, l'Inter Milan, Naples et Tottenham n'ont pas réussi à imposer leur leadership lors de la première partie de la compétition.

Souvent décriée, l'Europa League rappelle donc qu'elle est aussi capable de produire de belles affiches. Dans la foulée, le tirage au sort des 8e de finale aura lieu. Et cette fois, pas de tête de série. On se prend donc à rêver de la revanche de la dernière Supercoupe d'Europe entre Chelsea et l'Atletico, voire d'un derby londonien entre les Blues et les Spurs dès le tour suivant. L'OL et Bordeaux ont en tout cas tout intérêt à espérer ce genre de tirage, pour espérer trouver le tableau le plus dégagé possible par la suite. Car au contraire de la C1, la C3 est largement accessible aux clubs français.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport