Ronaldo, le dernier espoir

Football / Euro 2012

Ronaldo, le dernier espoir

Ronaldo, le dernier espoir

Mardi 12 juin 2012 - 16:00

La deuxième rencontre du groupe B, qui opposera mercredi soir le Danemark au Portugal, aura des allures de match de la dernière chance pour les joueurs de Paulo Bento. Défaits lors de leur première rencontre face à l’Allemagne, les Lusitaniens ne doivent plus laisser de points en route et peuvent espérer s’appuyer sur leur capitaine, Cristiano Ronaldo.

Mercredi, le Portugal devra l’emporter face au Danemark pour garder une chance d’accéder aux quarts de finale de l’Euro. Sur le papier, rien d’insurmontable pour l’équipe de Paulo Bento. Mais voilà, les Danois se sont imposés lors de leur première rencontre face aux Pays-Bas, et ont par là-même prouvé que leur première place dans le groupe de qualification (obtenue devant le Portugal) n’était pas usurpée. A défaut de pouvoir s’en remettre à leur jeu collectif, très faible depuis maintenant plus de deux ans, les Lusitaniens espèrent pouvoir compter sur leurs nombreuses individualités, et évidemment sur la plus prestigieuse d’entre-elles : Cristiano Ronaldo.

Le champion d’Espagne suscite énormément d’attentes de la part de ses supporters et des médias du monde entier. Une situation logique tant son efficacité en club (60 buts cette saison toutes compétitions confondues) est impressionnante. Mais lors de la première rencontre de sa sélection face à l’Allemagne (défaite 1-0), le Ballon d’Or 2008 n’a pas fait de miracles. Et c’est ce que tout le monde attend de sa part. Pourtant il n’a pas réalisé une mauvaise performance, juste un match moyen. Mais à cela il faut ajouter la petite polémique créée autour de son attitude à la fin de la rencontre : alors qu’il est le capitaine de son équipe, il n’est pas venu saluer ses partenaires, ni les supporters qui ont fait le déplacement jusqu’en Pologne. Un manque de respect pour certains, qui demandent à ce que son capitanat lui soit enlevé d’office.

Car nul n’est prophète en son pays. A l’image de Lionel Messi, parti faire sa formation au FC Barcelone, Cristiano Ronaldo n’a pas évolué longtemps dans le championnat portugais, partant très jeune vers Manchester United. Il n’a donc pas brillé sur les pelouses portugaises avant de partir à l’étranger. Au contraire d’un Luis Figo, que tout le Portugal vénérait, Ronaldo n’a jamais su se faire aimer par son comportement, souvent jugé arrogant. Chaque petit écart lui es donc reproché d’office, et le Madrilène doit donc supporter une pression supplémentaire. Il suffirait cependant qu’il offre les trois premiers points à son pays mercredi contre le Danemark, pour que tout soit remis à zéro, et qu’une véritable idole naisse au Portugal.

Fiche Stats

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live