Ménez et Valbuena devront s'en contenter

Football / Euro 2012

Ménez et Valbuena devront s'en contenter
Photo TEAMSHOOT

Ménez et Valbuena devront s'en contenter

Jeudi 7 juin 2012 - 17:03

Buteur face à l'Estonie mercredi, Jérémy Ménez a surtout évoqué le rôle de remplaçant qui l'attend sûrement à l'Euro en conférence de presse jeudi, comme l'avait fait Mathieu Valbuena quelques instants avant lui. Une situation à laquelle les deux joueurs se préparent, mentalement et physiquement, même s'ils n'y sont pas vraiment habitués.

A moins d'un improbable revirement de situation, Mathieu Valbuena et Jérémy Ménez débuteront l'Euro sur le banc des remplaçants, lundi prochain, face à l'Angleterre. C'est donc avec cette étiquette qu'ils se sont présentés en conférence de presse ce jeudi. Pas question de faire la moue. Il s'agit pour eux d'accepter cette situation, alors qu'ils auraient très bien pu prétendre à une place de titulaire à la vue de leur saison respective. "On préfère être titulaire mais on va vivre une grande aventure humaine et on s'inscrit dans un projet collectif", estime ainsi le Marseillais, prêt à "répondre présent" si on fait appel à lui. Le discours, bien préparé, est le même pour Ménez, "au service du collectif". "Il suffit de mettre du sien et penser avant tout à l'équipe concède-t-il. Une compétition comme ça n'arrive pas beaucoup de fois dans une vie."

Lui comme Valbuena vont donc devoir attendre leur tour et saisir leur chance si elle se présente ("Il faut se parer à tout éventualité" pour Ménez). Le Phocéen pensait pourtant avoir marqué assez de points après sa prestation convaincante en Allemagne en février dernier. Quant au Parisien, il a inscrit un but lors du festival face à l'Estonie (4-0), mercredi. Sans que cela ne change finalement quoi que ce soit dans l'esprit de Laurent Blanc, bien décidé à partir avec un trio Nasri-Benzema-Ribéry en attaque à l'Euro pour le moment. "Il faudra encourager l'équipe au maximum", ajoute Ménez, qui a regretté les sifflets qui l'ont visé au Mans pour le dernier match de préparation des Bleus. "Je n'étais pas vraiment heureux, mais ça fait partie de jeu", a-t-il concédé, sans s'y attarder, préférant évoquer sa préparation particulière en tant que remplaçant.

Un rôle auquel ni lui ni son coéquipier en Bleu ne sont habitués en club. "Il faut bien s'échauffer, trouver un second souffle car c'est dur au début. J'ai du mal à entrer dans les matches car je n'ai pas été préparé à ça cette saison", avoue Ménez, qui va demander conseil aux préparateurs de la sélection pour être dans les meilleures conditions. Il s'est également dit prêt à faire des concessions pour se faire une place dans le onze de départ. "Je préfère jouer devant mais je suis prêt à jouer sur les côtés", a-t-il expliqué, tout en sachant que Karim Benzema et Olivier Giroud sont les deux avant-centres des Bleus dans l'esprit de Blanc. Un discours positif qui devrait d'ailleurs amplement satisfaire ce dernier.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live