Allemagne - Grèce : Les notes du match

Football / Euro 2012

Allemagne - Grèce : Les notes du match
Photo TEAMSHOOT

Allemagne - Grèce : Les notes du match

Vendredi 22 juin 2012 - 23:49

L'Allemagne s'est baladée contre la Grèce ce vendredi en quart de finale de l'Euro 2012 (4-2). Grâce à une prestation très convaincante de ses jeunes pousses à l'image de Reus ou Schürrle, l'Allemagne aura tranquillement déroulé. Klose et Lahm auront brillé, prouvant que les vieux sont toujours aussi importants.

Allemagne


Neuer : 5 Très peu inquiété par les rares assauts grecs, il aura pourtant encaissé deux buts. Son rôle premier est de sauver les siens, chose qu'il n'a pas fait.

Boateng : 3 Un naufrage ! Lourd, pataud, limité techniquement, le Munichois aura enchaîné les mauvais choix. En retard sur l'égalisation de Samaras, il sera aussi auteur de la main entraînant le penalty grec. Son centre décisif pour le deuxième but allemand vient consoler sa faible prestation. Le seul maillon faible de l'équipe.

Hummels : 7 Le patron. Impressionnant de solidité, le joueur de Dortmund est déjà le taulier de la défense, à seulement 24 ans. Bon de la tête, dans l'impatch physique et l'anticipation, sa palette très complète lui a une nouvelle fois permis de rendre une copie quasi-parfaite.

Badstuber : 6 Le complément parfait de Hummels. Excellent dans son rôle de stoppeur, le Munichois n'a pas eu à forcer le talent pour contrecarrer les plans grecs.

Lahm : 6 Très concentré comme à son habitude, il aura apporté le surnombre sur son côté gauche. Auteur de l'ouverture du score d'une frappe flottante, on lui rapprochera en revanche d'avoir laissé filer Salpingidis sur l'égalisation grecque. Un match très sérieux toutefois.

Khedira : 6 Très à l'aise dans son rôle de relanceur, le Madrilène aura souvent cominé avec son partenaire de Real, Özil. Propre à la récupération, il faut également souligner son talent à la distribution. Sobre mais efficace.

Schweinsteiger : 5 Bien moins inspiré qu'il ne pourrait être, "Schweini" n'aura pas été transcendent. Parfois imprécis dans ses passes, il n'aura pas non plus orienté le jeu allemand comme il le fait habituellement. Un match simplement moyen.

Reus : 7 Très actif sur son côté droit, il aura beaucoup apporté. Son coup de rein et ses dribbles auront souvent fait mal à des Grecs trop naïfs. Sa reprise de volée pleine de maitrise et de sang-froid sous la barre viendra récompenser la prestation de ce joueur à l'avenir doré. Remplacé par Götze à la 79e que l'on aura revu avec plaisir après des mois de blessures. Trop peu de temps de jeu pour montrer l'étendue de son talent.

Özil : 6 Intéressant dans ses dribbles et ses changements de rythme, on regrettera de l'avoir découvert inhabituellement imprécis dans le dernier geste. LA star de la Mannschaft aura bien-sûr été globalement bon mais on ne peut se contenter de cela tant le Madrilène peut enflammer n'importe quelle défense.

Schürrle : 6 Si certains ne le connaissaient pas, ils ont du vite se rendre compte du talent du jeune ailier du Bayer. Véloce et technique, il aura toutefois pêché dans le dernier geste, ne cadrant aucun tir. Bien aidé par l'apport de Lahm sur son côté, il se sera beaucoup dépensé pour créer le danger. Remplacé par Müller à la 67e.

Klose : 6 Le vieux n'est pas encore bon pour la retraite. Face à une défense regroupée, on ne l'aura quasiment jamais vu. Pourtant, en véritable renard des surfaces, il aura marqué deux buts. Un seul sera validé. Toujours aussi redoutable, Klose prouve que l'âge n'affecte pas le talent. Remplacé par Gomez à la 79e.

Grèce


Sifakis : 6 Même s'il sera reparti de Gdansk avec quatre buts dans les dents, il aura longtemps retardé l'échéance. Ses sorties pleines d'autorités et ses réflexes auront permis à la Grèce de ne pas être plus humiliée.

Torosidis : 3 Littéralement mangé par Schürrle, il aura énormément souffert du début à la fin de la rencontre. Ajoutez à cela un apport offensif nul et vous obtiendrez une prestation médiocre.

Papadopoulos : 3 Fautif sur le but de la tête de Klose, il n'aura de toutes façons pas été le rempart suffisant pour calmer les ardeurs allemandes. bien trop dépassé pour apporter de l'aide à son partenaire de la charnière centrale, il n'aura rien fait de bien.

Papastathopoulos : 5 Son sérieux aura beaucoup aidé son équipe à ne pas sombrer. Couvrant les erreurs de ses partenaires, il ne pouvait pas tout faire seul.

Tzavellas : 4 Lui aussi martyrisé par les assauts allemands, il se sera en revanche démené à apporter un danger sur le but adverse. Très gêné par le mouvement de Reus, il sera finalement remplacé à la mi-temps par Fotakis 4 qui connaître exactement le même sort.

Maniatis : 3 A la récupération, il n'aura servi à rien, noyé par les incessantes vagues blanches. Aussi peu inspiré à la relance et la distribution, son apport dans l'équipe reste encore à déterminer.

Katsouranis : 3 Censé mener le jeu en l'absence de Karagounis, il n'aura pas pu s'illustrer tant son équipe n'aura jamais eu le cuir. Il aura toutefois beaucoup couru, souvent dans le vide, pour contrer les Allemands.

Makos : 5 Même s'il aura lui aussi énormément souffert, il faut néanmoins reconnaître son énorme abatage au milieu. A défaut d'une technique irréprochable, le Grec possède en revanche une santé impressionnante. Remplacé à la 70e par Liberopoulos.

Ninis : 4 Une frappe très molle. Voilà à quoi se résume le match de Ninis. Son incapacité à défendre aura fait de lui un joueur inutile et dépassé sur la pelouse, courant dans le vide et utilisant très mal le cuir à la récupération. Remplacé à la mi-temps par Gekas 5 dont l'entrée aura permis à la Grèce de jouer un cran plus haut.

Salpingidis : 5 Avec une passe décisive et un but, difficile de blâmer le meilleur grec de la compétition. Esseulé, voire abandonné offensivement, il aura toutefois beaucoup couru et combiné avec Samaras.

Samaras : 5 Sa capacité à conserver le ballon pour faire remonter toute son équipe aura une nouvelle fois été outrageusement recherchée. Buteur, il aura redonné espoir à tout un peuple. Un pressing de tous les instants et une aide défensive non négligeable sur les coups de pied arrêtés.


Etienne Andurand





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live