Devenu Champion de France avec le Paris Saint-Germain, Marco Verratti est revenu sur sa saison, son avenir avec le PSG. L’international Italien a répondu aux questions du journaliste de Canal. Une interview diffusée dans le Canal Football Club.

Cette saison est elle un échec ?
« Je ne crois pas. Je pense plus que ça l’était la saison dernière ou l’on a pas gagné le championnat. Avec le PSG on pense que tout est facile, parce qu’on achète Neymar c’est facile… Bien sur on a plus de possibilités de gagner avec des grands joueurs, mais il faut toujours travailler. »
Quels petits détails manquent-ils au PSG pour être au niveau des plus grands clubs européens ?
« Parfois, tu vois le Real Madrid, ils souffrent. Et ils sont contents de souffrir. Nous parfois, quand on souffre, on se dit tout de suite, non ce n’est pas possible… Peut être que nous sommes habitués au championnat français ou il y a beaucoup de matchs que l’on ne gagne pas de façon grande et forte. Ce sont des petites choses. Mais à la fin, le PSG gagnera la Ligue des Champions, avec ou sans nous, c’est un club qui a cette possibilité et qui en est vraiment proche. »
Tu penses encore à ce rouge face au Real ?
« Oui parce que c’est un carton rouge bête. Quand l’arbitre n’a pas sifflé faute, j’ai un peu perdu la tête, je n’ai pas dit des mots à l’arbitre, j’ai simplement dit que c’était faute, mais avec la façon dont je l’ai dit, il a décidé de me donner un deuxième jaune. Je pense qu’il a raison et ce sont des choses qui ne se passeront plus. »
A quand la maturité ?
« Ca dépend des choses de la vie… J’ai la maturité pour prendre des décisions. Dans le football, c’est bien quand arrive la maturité, mais c’est aussi bien que reste encore l’esprit d’enfant, jouer au football pour la passion, comme si tu joues avec des amis. J’ai la chance de toujours m’amuser. »
Le Barça, c’est oublié ? Tu veux rester au PSG la saison prochaine ?
« Oui, le Barça c’était une chose différente. Ma priorité a toujours été de rester à Paris, mais avec un bon projet. Il y avait des choses que je n’avais pas comprises. Je suis très content du choix que j’ai fait et je suis encore plus convaincu aujourd’hui. Je veux vraiment rester ici, mais ça ne dépend pas seulement de moi : il peut arriver un nouvel entraineur qui dit ‘Je ne veux pas Marco’. Mais je suis très bien içi et je veux gagner ce que tout le monde attend ici. »
Que penses tu du probable départ d’Unai Emery ?
« J’ai un très bon rapport avec Unai, c’est un très grand entraîneur. Pour moi, s’il reste, cela me ferait vraiment plaisir. Ce sont des choix de club, je suis triste quand on forge des rapports, on devient amis, et les gens doivent partir. C’est aussi ça le football. »
Tu aurais aimé que ce soit Carlo Ancelotti qui lui succède ?
« J’ai commencé à jouer la Champions League avec lui, il m’a aidé beaucoup dans la tête. Il m’a aidé en dehors du football, et pour moi il reste un homme important. On va voir s’il vient en Italie, je souhaite qu’il vienne en sélection. »
Tu connais Thomas Tuchel, l’homme qui pourrait succéder à Unai Emery sur le banc du PSG ?
« Non je ne le connais pas du tout, je ne sais rien de lui. Mais j’ai lu qu’il est bon entraineur. »
Tu seras supporter de l’OM en demi finale de Ligue Europa ?
L’an dernier j’étais vraiment quasiment supporter de Monaco. Marseille c’est un peu plus difficile… Je ne pense pas que je vais être vraiment supporter. Il y a des garçons comme Luiz Gustavo que je connais, je serai plus content pour eux que pour l’ambiance marseillaise (rires). »