Sauf blessure au sein de la sélection brésilienne, Lucas ne disputera pas la prochaine Coupe du monde. Un coup dur pour le joueur du Paris Saint-Germain, qui espérait encore faire partie de la Seleçao pour ce Mondial à domicile.

Luiz Felipe Scolari a tranché. Si Maxwell et Thiago Silva disputeront la Coupe du monde chez eux, au Brésil, le troisième auriverde du Paris Saint-Germain Lucas est resté à quai. Une décision auquel ne s’attendait pas forcément l’intéressé, puisqu’au début du mois d’avril, dans les colonnes du quotidien brésilien Globo, il avait déclaré qu’il pensait encore avoir ses chances. J’ai été appelé pendant trois années. Je me tiens prêt, je me sens fort. Je pense que Scolari n’a pas fait sa liste, qu’il reste quelques places à prendre, trois ou quatre. Je vais faire de mon mieux.

Mais cela n’a pas suffi. Auteur de 3 buts et de 10 passes décisives en championnat avec le Paris Saint-Germain, le virevoltant milieu offensif paie son inefficacité chronique devant les buts. Le sélectionneur brésilien lui a préféré des joueurs moins à l’aise dans le un contre un, mais qui savent se montrer plus efficace. D’ailleurs, c’est Hulk, un attaquant central de formation, qui occupe généralement le côté droit de l’attaque brésilienne. Le couloir étant occupé par les montées incessantes de Daniel Alves.

A 21 ans, Lucas va devoir digérer cette déconvenue pour mieux rebondir. Car s’il s’est encore montré parfois trop brouillon avec le club de la capitale, les progrès qu’il a réalisé dans la compréhension du jeu sont indéniables. Mais pour être sélectionné avec le Brésil dans le futur, il faudra qu’il en fasse encore un peu plus. A lui de relever rapidement la tête, pour le bonheur du Paris Saint-Germain.