À deux semaines de l’ouverture de la Coupe du monde, certaines sélections ne savent toujours pas si elles pourront compter sur toutes leurs forces vives. Voici le Top 5 des joueurs qui reviennent de blessure pour le Mondial ou dont la participation s’écrit tout simplement en pointillés.

Falcao (Colombie)
L’état de santé du Tigre demeure le plus gros point d’interrogation à l’approche du Mondial brésilien. Victime d’une lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche en janvier dernier, l’attaquant colombien fait tout ce qui est en son pouvoir pour revenir à temps et croire à l’impossible. Après son opération subie avec succès et sa difficile rééducation, Falcao a appris qu’il faisait partie de la liste de José Pekerman avant de reprendre l’entraînement avec l’AS Monaco. Aujourd’hui, l’ancien buteur de l’Atletico Madrid laisse encore planer le doute sur sa participation à la Coupe du monde, attendant le dernier moment pour prendre sa décision et lever le voile sur ce qui pourrait être un véritable miracle. Récemment, la presse colombienne avait laissé entendre que le Monégasque annoncerait que son pari était perdu avant de se rétracter quelques jours plus tard et de déclarer que Falcao devrait finalement être de la partie…

Diego Costa (Espagne)
Après une superbe première partie de saison sous le maillot de l’Atletico Madrid, l’international espagnol Diego Costa a connu des pépins physiques qui l’ont empêché de finir en beauté l’exercice 2013-2014 avec les Colchoneros. Sorti en cours de jeu lors de la 38e journée de championnat contre le Barça (1-1) puis lors de la finale de la Ligue des champions face au Real (1-4 ap), Diego Costa ne s’est jamais vraiment remis de sa déchirure au biceps fémoral de la cuisse droite qui l’handicape depuis un mois. Lundi, le staff de la Roja a tranché : l’attaquant de l’Atletico sera au repos quinze jours afin de pouvoir être prêt pour l’entrée en lice de l’Espagne en Coupe du monde face aux Pays-Bas, le 13 juin. Une manière de confirmer que l’avant-centre rojiblanco sera du voyage au Brésil. Mais dans quel état de forme ?

Arturo Vidal (Chili)
L’inquiétude subsiste également au Chili, où Arturo Vidal devrait être à cours de compétition lorsque son équipe lancera son Mondial contre l’Australie. Si le milieu de terrain de la Juventus sera rétabli pour le début de la compétition, son opération au genou subie il y a deux semaines pourrait peser lourd dans la balance. Pas avare d’efforts, le Chilien base son jeu sur une intensité permanente qui nécessite d’excellents moyens physiques. Auteur d’un très grand début de saison avec le club turinois, Arturo Vidal a peu à peu baissé de pied, laissant entrevoir une fatigue qu’on ne lui connaissait et une gêne au genou à laquelle il a fallu remédier en prévoyant une opération. Le Chili n’a plus qu’à espérer que sa star ait parfaitement récupéré.

Sami Khedira (Allemagne)
Victime d’une rupture des ligaments croisés en novembre lors d’un match amical contre l’Italie (1-1), Sami Khedira entrevoit le bout du tunnel. L’international allemand a rejoint la Nationalmannschaft à son camp d’entraînement et devrait pouvoir tenir sa place lors du Mondial. Mais l’état de santé du Madrilène pose évidemment question, lui qui n’a pas un seul match complet dans les jambes depuis son retour sur les terrains. L’ancien pensionnaire de Stuttgart est apparu dépassé physiquement lors de la finale de la Ligue des champions face à l’Atletico (4-1 ap) et devra travailler dur pour retrouver sa place de titulaire au sein d’une sélection allemande où la concurrence est féroce dans l’entrejeu. Joachim Löw compte sur lui et devrait l’associer avec Bastian Schweinsteiger, mais nul doute que Sami Khedira devra redoubler d’efforts pour retrouver le rythme de la compétition.

Luis Suarez (Uruguay)
Auteur d’une saison exceptionnelle avec Liverpool, Luis Suarez se voyait enchaîner sur une Coupe du monde du même calibre avec la sélection dont il détient le record de buts. Mais le co-lauréat du dernier Soulier d’or a vite déchanté lorsqu’il a appris la semaine dernière qu’il devait se faire opérer du ménisque du genou gauche. Une nouvelle qui n’a pas manqué de glacer le sang des supporters de la Celeste, pour qui le buteur de Liverpool est une véritable idole. Heureusement pour eux, les nouvelles concernant l’état de santé de Suarez étaient rassurantes à la sortie de l’hôpital et l’Uruguayen devrait pouvoir représenter son pays lors du Mondial. Reste à savoir si le goleador des Reds retrouvera la forme qui a été la sienne cette saison.