Luiz Felipe Scolari a été mis en examen dans le cadre d’une enquête pour fraude fiscale au Portugal. Le sélectionneur du Brésil est accusé d’avoir oublié de déclaré 7 millions d’euros.

C’est le genre d’affaire dont le Brésil se serait bien passé à moins d’un mois de sa Coupe du monde. Luiz Felipe Scolari se retrouve visé par une enquête et mis en examen pour fraude fiscale au Portugal. Les faits reprochés au sélectionneur auriverde remontent à la période 2003-2008, quand il était à la tête de la sélection portugaise.

Le technicien n’aurait pas déclaré 7 M€ de gains issus de ses droits à l’image et versés par deux sociétés basées aux Pays-Bas. Des faits que le principal intéressé dément. J’ai fait correctement mes déclarations de revenus, s’est défendu Scolari auprès de l’AFP. Dans tous les pays où j’ai travaillé, j’ai toujours déclaré mes revenus… S’il y a quelque chose d’incorrect, ce n’est pas de mon fait. Que la justice examine tous les faits.

Le sélectionneur brésilien pourrait être également inquiété pour évasion fiscale et blanchiment d’argent à travers des sociétés aux Bahamas notamment, assure le quotidien néerlandais Het Financieele Dagblad. On a connu meilleure préparation pour une Coupe du monde…