En stage avec l’Italie à Coverciano, dans la région de Florence, en vue de la Coupe du monde, Mario Balotelli a été visé par des insultes racistes de quelques personnes présentes pour assister à l’entraînement ce mercredi, relaye la Gazzetta dello Sport. C’est incroyable, cela n’arrive qu’à Rome ou à Florence, aurait regretté l’attaquant du Milan AC auprès de ses coéquipiers, tout en gardant son calme avant d’être pris d’assaut par les enfants pour signer des autographes à la fin de la séance.

Plus d'articles