La Coupe du monde débute le 12 juin prochain, et entretemps, Sport.fr vous fait découvrir chacune des 32 équipes de la compétition. Demi-finaliste lors de la dernière édition, l’Uruguay se présente avec le statut d’outsider lors de ce Mondial. Mais son parcours devrait être fortement conditionné par l’état de forme de Luis Suarez.

L’objectif : prendre les matches les uns après les autres
Difficile de prédire ce que va faire l’Uruguay lors de cette Coupe du monde. Quatrième lors de la dernière édition en Afrique du Sud, la Celeste a pourtant eu du mal à se qualifier pour le Mondial brésilien, devant notamment passer par un barrage contre la Jordanie. Les objectifs de cette Coupe du monde sont assez incertains pour les Uruguayens. On ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre, car nous sommes imprévisibles, explique Julio Espinosa Rifer, du site lacelesteblog.com. Nous pouvons très bien remporter cette Coupe du monde, comme être éliminés dès la phase de poules. Difficile effectivement dans ces conditions de pouvoir émettre le moindre pronostic.

La star : Suarez est attendu
La grande question que tout le monde se pose en Uruguay, c’est de savoir si Luis Suarez sera remis à temps de sa blessure au genou, dont il a été opéré à la fin du mois de mai. Dans le cas contraire, la pression sera totalement sur les épaules d’Edinson Cavani, l’attaquant du PSG. Suarez et Cavani sont deux joueurs de classe mondiale. Je mettrai cependant Suarez légèrement devant Cavani en terme de niveau, déclare notre interlocuteur. La réussite ou non de notre Coupe du monde dépendra en grande partie du rétablissement de Suarez.

Le style : la Charrua de garra toujours d’actualité
Chaque semaine sur les pelouses de Premier League, Luis Suarez montre à tous ce que le terme de Charrua de garra signifie. Un esprit de combat de tous les instants, qui permet à la Celeste de se transcender dans les moments difficiles. Notre jeu est basé sur la contre-attaque. L’Uruguay n’aime pas avoir la possession du ballon et nous marquons souvent quand l’adversaire s’y attend le moins, rajoute le rédacteur de Celesteblog.com qui tient aussi à rappeler que l’Uruguay est aussi connue pour faire tomber les gros. Dans ce groupe de la mort, il ne faudra donc pas que les hommes d’Oscar Tabarez faillissent à leur réputation.

Benjamin Feurgard