Kevin Grosskreutz a dû présenter ses excuses publiques et a été réprimandé par le staff de l’Allemagne pour avoir uriné en public dans un hall d’hôtel après la finale de Coupe d’Allemagne perdue avec le Borussia Dortmund.

L’Allemagne a trouvé son sale gosse. En quelques semaines, Kevin Grosskreutz a défrayé la chronique à deux reprises. Visé par une plainte pour avoir jeté son kebab à la figure d’un supporter de Cologne qui fêtait la montée de son équipe, le milieu du Borussia Dortmund a cette fois dû présenter des excuses publiques. La raison ? Fortement alcoolisé au moment des faits, il a uriné en public dans le hall de l’hôtel à Berlin où son équipe a dormi après sa défaite en finale de la Coupe d’Allemagne contre le Bayern Munich, le 25 mai dernier.

L’affaire, révélée par le tabloïd Bild, lui a également valu une réprimande du staff de la sélection, avec qui il prépare la Coupe du monde 2014. J’ai eu une discussion sérieuse avec lui. Les internationaux doivent être des modèles également en dehors du terrain. Nous lui avons rappelé, a déclaré Oliver Bierhoff, le manager de la Nationalmannschaft, soulignant le fait que le joueur de 25 ans est jeune, impulsif, a du cœur et de la passion, et qu’il s’est toujours bien comporté en équipe nationale.

Le principal intéressé s’est excusé : J’étais très frustré, nous voulions gagner ce match. J’ai eu un blackout, je suis désolé, a déclaré Grosskreutz, qui n’a pas pour autant été écarté par Joachim Löw et devrait s’envoler pour le Brésil dans quelques jours.